Haut conseil des transporteurs du Burkina Faso (HCT-BF) : Une nouvelle structure pour la promotion du transport burkinabè

 

Le Haut conseil des transporteurs du Burkina Faso (HCT-BF) a tenu un congrès constitutif le samedi 14 mars 2020 à Ouagadougou. Cette rencontre qui prend en compte les sociétés organisations socio-professionnelles des transporteurs, a pour thème : « transport routier burkinabè : état des lieux, enjeux et perspectives ».

C’est une nouvelle structure qui vient de voir le jour. Née de la volonté manifeste des transporteurs burkinabè, cette faitière a pour but premier de promouvoir le domaine du transport burkinabè. Lors de cette rencontre, un bureau provisoire a été mis en place pour la bonne marche de la structure. C’est un bureau constitué d’une trentaine de personnes dont le rôle serait de diriger les instances de ce nouveau joyau.

Selon le 1er vice-président du HCT-BF, Ouattara Amadouba, cette structure est habilitée à s’exprimer au nom de l’ensemble des transporteurs burkinabè. « Cette structure qui vient de naître, est désormais la maison commune de tous les transporteurs », a-t-il laissé entendre. A l’en croire, c’est après un travail de près d’une année et demi qui s’est achevé ce samedi, annonçant ainsi le début d’une mission pour les nouveaux membres du bureau.  C’est un évènement historique car, insiste-t-il, « nous prenons rendez-vous avec l’histoire ».

Les transporteurs burkinabè ont désormais un porte-voix : le Haut conseil des transporteurs. Il s’agit de  favoriser l’entente au sein de ce milieu important. C’est amener également, les acteurs à bien travailler avec plus de professionnalisme pour un secteur beaucoup plus prospère. Cette structure qui vient d’être créée est symbole, d’après Ouattara Amadouba, d’une détermination des acteurs du transport. Le secteur du transport, poursuit-il, doit se réjouir d’avoir un bureau digne de ce nom.

Ouédraogo Adama est, dès ce 14 mars, premier responsable de cette structure. Homme de terrain et de travail, d’après son entourage, il rassure de sa volonté de conduire à bon port le “nouveau bébé“. Il a salué la détermination de ses collègues à mettre une telle structure en place, car il était temps. Conscient de la lourde tâche qui l’attend, Il faudra pour sa part, le concours de tout un chacun afin que cette mission soit un succès. Le président national du HCT-BF, Ouédraogo Adama invite les transporteurs à continuer dans ce sens, celui de lutter pour l’avancement du milieu du transport burkinabè.

Soyez le premier à commenter sur "Haut conseil des transporteurs du Burkina Faso (HCT-BF) : Une nouvelle structure pour la promotion du transport burkinabè"

Laissez un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.


*

17 − 4 =