Hadj 2019 : le premier vol de Ouaga a décollé dans la nuit de dimanche

S’est déroulé à l’aéroport international de Ouagadougou dans la nuit de ce dimanche 14 juillet 2019, le premier vol des pèlerins de Ouagadougou, par ailleurs deuxième vol du Burkina Faso pour le Hadj 2019. Environ 360 personnes ont embarqué pour l’Arabie Saoudite dans l’unique but d’accomplir le cinquième pilier de l’islam.

Le premier vol de Ouagadougou pour le pèlerinage à la Mecque s’est bien passé. C’est aux environs de minuit que l’avion a décollé de l’aéroport international de Ouagadougou pour l’Arabie Saoudite. Un moment que le ministre de la décentralisation et de l’administration territoriale, Siméon Sawadogo n’a pas voulu se faire raconter, en effectuant le déplacement.

« C’est un message de paix et d’espoir que nous apportons. Le premier groupe du Burkina Faso est parti à partir de la ville de Bobo Dioulasso et à l’heure où nous parlons, je peux assurer le peuple Burkinabè qu’ils sont déjà arrivés à Médine et ils ont été accueillis avec des fleurs par la population », a laissé entendre Siméon Sawadogo. Le Burkina est dans le délai vu le départ assez tôt cette année et c’est un effort, selon le ministre. Par ailleurs, il ( ministre) a pu parler aux pèlerins dans la salle d’entente. « Nous sommes là pour vous féliciter. C’est une chance pour vous d’être là. Pliez vous aux règles qu’a établies le Royaume d’Arabie Saoudite pour que tout se passe bien. Nous ne pouvons que vous souhaiter bonne chance, que Dieu vous accompagne et vous assiste », s’est-il adressé aux futurs pèlerins.

Selon l’ambassadeur du royaume d’Arabie Saoudite, Waleed A.M Alhamoudi, le Royaume veille soigneusement à faciliter le Hadj pour les pèlerins. « Nous recommandons donc à tous les pèlerins burkinabè de représenter leur pays dans la cohésion et de se limiter aux préceptes religieux fondés sur la tolérance et la modération », a-t-il laissé entendre. Le nombre de pèlerins pour l’année 2019 s’élève à 8143 et à l’ambassadeur d’espérer que tous se conformeront aux instructions et indications délivrées par les autorités compétentes au Royaume d’Arabie Saoudite. « Je ne peux que prier le tout puissant qu’il protège nos pèlerins pendant leur voyage et leur séjour, et qu’ils reviennent chez eux sains et saufs », a-t-il conclu.

Pour le ministre des Transports, Vincent Dabilgou, tous les acteurs concernés entendent travailler à fond pour l’amélioration du système. « Nous allons continuer à améliorer le système avec le comité Hadj, le ministère et SEM l’ambassadeur qui nous a donné toutes les facilités, et je crois que c’est une très bonne chose. Cette année, nous avions choisi de faire une expérience avec des auteurs privés. L’année prochaine, nous allons encore travailler et n’oublions pas que nous avons une compagnie nationale », a-t-il fait savoir.

A cette occasion, une joie immense anime les futurs pèlerins qui doivent fouler le sol de la Mecque dans les heures qui suivent. En effet, Soré Moustapha, l’un des pèlerins, exprime ses sentiments. « Je suis vraiment content de voir que je vais prendre le premier vol de Ouagadougou. Je prie que le seigneur nous facilite le Hadj, qu’il nous ramène en paix au Burkina Faso », a-t-il souhaité.

Aussi, le président du groupe CONAVO, Ibrahim Ouédraogo explique que les pèlerins sont très contents, et c’est une mission accomplie. « Pour cela, nous sommes très heureux », a-t-il affirmé et d’ajouter : « cette année, les choses nous ont été facilitées donc, nous remercions le Royaume d’Arabie Saoudite et le gouvernement à travers les ministères concernés. »

Soyez le premier à commenter sur "Hadj 2019 : le premier vol de Ouaga a décollé dans la nuit de dimanche"

Laissez un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.


*

dix-huit − 5 =