HADJ 2018 : Le Burkina Faso primé pour bonne organisation

Ce samedi 29 septembre 2018 s’est tenu le bilan officiel du Hadj 2018. Au cours d’une conférence de presse animé par le ministre de l’administration territoriale et de la décentralisation (MATD) accompagné des membres du comité d’organisation, c’est un bilan « chaud » qui a été présenté à la presse soldé d’une satisfaction et des félicitations.

« On peut se réjouir que le Hadj de cette année se soit bien passé » lance le ministre du MATD, Siméon Sawadogo. Ils étaient 8143 personnes à avoir pris part au Hadj 2018 dont le plus jeune avait 16 ans et le plus âgé 96 ans. Parmi ces pèlerins, une dame n’a pas pu accomplir le rituel car elle a tiré sa révérence dès son arrivé à Djedda.  Pour cette année, le nombre de décès enregistré est de 8 de suite de maladie.

C’est un comité de 17 membres de la Fédération des associations islamique du Burkina FAIB puis de 4 personnes ressources, mise en place le 20 mars 2018, qui a été chargé de l’organisation du Hadj 2018 sur tous les plans. Vue la panoplie des agences, environs 76 et pour permettre une meilleure organisation du travail, elles ont été regroupées en 4 groupes pour l’organisation pratique. Pour cette année, l’Arabie Saoudite a apporté sa participation pour le pèlerinage à travers « 8143 visas comme quota officiel et 100 stickers (visas organisateurs) » déclare-t-il.

La prise en charge sanitaire des pèlerins a été assuré par une équipe médicale au nombre de 16 composé de médecins et d’infirmiers avec une parité du genre. Ils ont jouée de leur participation en assurant des soins aux malades. C’est un total de 7832 consultations qui ont été faites tout au long de ce séjour, dues à des maladies respiratoires rhume, toux, des maladies cardiovasculaires, le paludisme et des cas de fractures explique le président du comité d’organisation Zoundi/Ilboudo Abdoul Moumouni. Les hôpitaux saoudiens ont reçu 72 cas pour des soins et « Aucun malade n’est resté à l’hôpital en Arabie Saoudite » rassure monsieur Sawadogo

 

 

 

 

 

 

Air Burkina et la compagnie saoudienne Flynas ont été les compagnies choisies pour le transport aller-retour des pèlerins et le ministre n’a pas manqué de les saluer pour leur contribution. Louant le travail du comité sur le succès du pèlerinage, le ministre confie « le comité national de suivi, a travaillé d’arrache-pied en bonne collaboration avec des agences de voyages, l’ambassade et le consulat du Burkina en Arabie saoudite, l’ambassade d’Arabie saoudite au Burkina, sans oublier la disponibilité des gouvernements burkinabè et saoudien et la faitière des musulmans, FAIB ».

Il a par ailleurs fait remarquer les difficultés que l’organisation a rencontré comme « les changements de programme et le retard de certains vols » souligne le ministre mais qui ont été solutionnées grâce à l’abnégation de tous. Une mention spéciale a été fait au Burkina Faso à travers l’obtention d’un prix pour l’édition du Hadj 2018. Par ailleurs, le ministre a félicité le comité Hadj 2018 pour le travail abattu et demander un accompagnement pour l’édition de 2019.

 

1 Commentaire sur "HADJ 2018 : Le Burkina Faso primé pour bonne organisation"

  1. soyez honnête un jour c’est sur quel plan le Burkina a excellé dans cette organisation chaotique pour mériter un prix? de toute façon chacun répondra de ses actes le jour dernier

Laissez un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.


*

treize + onze =