Hadj 2016 : Les pèlerins satisfaits de l’organisation

Les premiers pèlerins sont  arrivés cet après-midi du 3 octobre 2016 à 13h30 à l’aéroport international de Ouagadougou. Ils ont été accueil par  les parents et amis sortis nombreux pour être les premiers à bénéficier des doua des nouveau Hadj. L’émotion, la joie et de satisfaction se lisait sur les yeux des nouveaux pèlerins.

dsc00612

Après un mois de rites, d’adoration et de purification sur la terre sainte d’Arabie Saoudite, les premiers pèlerins sont de retour à Ouagadougou. Initialement prévu pour 14h30, c’est plutôt au tour de de 13h40 que le Boeing 757 de la compagnie Nas Air a atterrir sur le tarmac de l’aéroport international de Ouagadougou avec à son bord 500 pèlerins Burkinabè, tous satisfaits d’être venus en bonne santé en dehors de la fatigue qui est normale.

De Arafat à Mina en passant par gueda, les pèlerins se disent très content d’avoir effectués avec sérénité  les différents rites recommandés par le prophète.

dsc00615 « Je pense que nous avons effectué l’un des meilleurs pèlerinage de l’histoire au Burkina.  Tout a été respecté même si on déplore certaines défaillances dans l’organisation, chose que je pense normal parce que nul n’est parfait » nous laisse entendre un hadj. Pour lui, le comité doit travailler à donner un autre exemple encore  meilleur que celui-là.

dsc00602« C’est un pas vers la foi et nous avons bien effectué les rites » nous dit Hadja Nouritale Ouédraogo « c’est un voyage très émouvant qui permet aux musulmans de se familiariser malgré leurs différences » a-t-elle poursuivi. Elle invite tout musulman à accomplir ce 5e plié de l’islam qui est important pour un musulman. Elle exhorte également au comité de faire plus d’efforts pour les personnes âgées car elles « souffrent énormément pendant l’accomplissement des rites ».

« Nous avons eu l’occasion d’aller accomplir avec sérénité la cinquième pilier de l’islam et à des moments très importants de prière. Nous avons passé toutes les étapes sans aucunes difficultés et on remercie Dieu pour nous avoir facilité l’accomplissement de ces rites», nous dit le SG de la communauté musulmane Hadj Mahomed Ouédraogo. Pour lui, les difficultés rencontrées ont été généralement le problème d’alimentation, et le manque  d’information et de communication pendant l’accomplissement des rites. Le SG Mahomed Ouédraogo suggère au comité de faire d’avantage des efforts pour améliorer l’organisation.

Soyez le premier à commenter sur "Hadj 2016 : Les pèlerins satisfaits de l’organisation"

Laissez un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.


*

18 + quatorze =