Grève des agents du Trésor Public : « Nous procèderons à des réquisitions pour assurer le service minimum », dixit Clément P. Sawadogo

Le ministre de la Fonction publique, du Travail et de la Protection Sociale et  ses collègues de la Communication, et du ministre en charge du Budget, étaient face aux Hommes de médias ce jeudi 18 mai 2017 à Ouagadougou. Au menu des échanges, un seul point à l’ordre du jour : la grève des agents du Trésor Public.

Les services du Trésor sont paralysés depuis une dizaine de jours par une grève de ses agents entrainant des dommages considérables aux caisses de l’Etat. Face à ces pertes considérables, le gouvernement appelle les agents du Trésor public à reprendre le travail. C’est la quintessence du message délivré par le ministre Clément P. Sawadogo lors de la conférence de presse du gouvernement ce jeudi 18 mai 2017.

Le ministre en charge de la Fonction Public, déclare qu’en dépit des efforts manifestes du gouvernement pour trouver des solutions aux revendications des agents du Trésor, il dit être surpris de l’annonce par le syndicat, d’autres mouvements les semaines à venir. « Le dialogue social reste la clé pour trouver des solutions aux préoccupations des travailleurs et de celles de toutes les composantes de notre société », interpelle-t-il.

A cet effet, le gouvernement, par la voix de son ministre de la Fonction public, appelle l’ensemble du monde syndical du Burkina Faso, à emprunter et à renoncer à un durcissement des luttes qui, à terme, hypothéquerait dangereusement toute possibilité d’apporter les solutions souhaitées aux préoccupations et doléances des travailleurs.

La revendication du Syndicat Autonome des Agents du Trésor du Burkina (SATB) selon le M. Sawadogo, se résume en deux grands points. Il s’agit de l’octroi d’un statut autonome aux agents du Trésor, l’adoption d’un plan de promotion et l’amélioration substantielle des conditions de rémunération de toutes natures. En sus, il y a l’amélioration des conditions de travail par l’accroissement des dotations des services en matériel.

A en croire le ministre en charge de la Fonction Public, le point capital qui ne trouve pas l’assentiment du gouvernement ou du moins, qui bloque les négociations, c’est la question de l’octroi du statut autonome. 9 points ont quant a eu, trouvé l’accord du gouvernement, foi du ministre.

Il rassure qu’un compromis sera trouvé en ce sens que les négociations se poursuivent. « Si cela n’est pas le cas, l’Etat procèdera à des réquisitions pour mettre en place le service minimum », indique le ministre.

Le ministre chargé du Budget, a pour sa part, précisé que les dégâts sont énormes parce que le Trésor Public est en quelque sorte la banque de l’Etat. « Le point sera fait à la fin de la grève et vous sera communiqué », affirme-t-elle.

Au demeurant, le gouvernement qualifie ces grèves des différents syndicats, de rivalité de positionnement. « Nous faisons tout pour satisfaire les préoccupations des syndicats tout en ayant à cœur l’équilibre générale du Burkina Faso », conclut-il.

1 Commentaire sur "Grève des agents du Trésor Public : « Nous procèderons à des réquisitions pour assurer le service minimum », dixit Clément P. Sawadogo"

  1. IL ÉTAIT TEMPS POUR LE GOUVERNEMENT DE PRENDRE SES RESPONSABILITÉS FACE A DE TELS ACTIONS CAR L INTÉRÊT PUBLIQUE PRIME SUR L INTÉRÊT INDIVIDUEL QUE VISE SES AGENTS DU TRÉSORS .NOUS EN AVONS MARRE A PRÉSENT. COMMENT HONORER LEURS PLATEFORME SI LES CAISSES SONT VIDE PAR LEURS FAUTES. MERCI MONSIEUR LE MINISTRE POUR CETTE DÉCISION.

Laissez un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.


*

sept + 13 =