Gestion des musées au Burkina : renforcement des capacités des gestionnaires et promoteurs

 

Le ministère de la culture, des arts et du tourisme organise un atelier à Ouagadougou pour le renforcement des capacités des gestionnaires et promoteurs de musées en techniques d’élaboration d’outils de gestion. L’ouverture des travaux s’est tenue ce mardi matin.

Durant deux (02) jours, les 21 et 22 juillet 2020, les participants seront outillés en techniques afin de mieux contribuer dans la gestion des musées.

Selon le Directeur général du patrimoine culturel, Moctar Sanfo, cet atelier est la suite logique d’une série de rencontres annoncée depuis 2018 avec les acteurs concernés par la gestion des musées du Burkina Faso. Après l’atelier de 2018 à Koudougou et celui de 2019 à Ouagadougou, ce présent atelier « s’inscrit dans la continuité des actions antérieures, qui a pour but d’accompagner la spéculation des musées ainsi que l’augmentation de leur performance et leur contribution au développement du Burkina Faso » . A l’entendre, les actions menées jusque là ont permis d’améliorer la performance des musées. « En effet, de 19 000 visiteurs en 2017, la fréquentation des musées au Burkina Faso est passée à 61 000 et 59 000 visiteurs respectivement en 2018 et 2019 » , a-t-il laissé entendre tout en précisant que ces résultats « forts encourageants » sont acquis par l’actif des plus hautes autorités du ministère de la culture, qui n’ont ménagé aucun effort pour apporter de façon constante, une assistance aux acteurs mais aussi à la persévérance et aux efforts continus des promoteurs et gestionnaires de musées qui ont témoigné la « manière la plus éloquente qui soit » , leur adhésion aux politiques publiques développées par l’Etat à travers le ministère de la culture.

Le conseiller technique du ministre de la culture, Samuel GARANE, a indiqué que cette initiative n’est pas la première, « parce que depuis un certain nombre d’années, le ministère à travers la Direction générale du patrimoine culturel, organise annuellement des sessions de renforcement des capacités au profit des acteurs de musées » . Avec la situation de la covid-19, selon lui, il y a lieu que les musées puissent se réinventer, c’est-à-dire s’approprier de nouvels outils. « Au cours de cette session, il s’agira d’élaborer des outils de gestion des musées, notamment un projet scientifique et culturel, la déclaration de missions et le règlement intérieur » , a-t-il fait savoir tout en précisant que ce sont trois (03) documents stratégiques qui doivent donc permettre à un musée dès le départ de savoir quelle est sa vision, quelles sont les valeurs et aussi de définir son développement , surtout son encrage institutionnel.

Le conseiller technique, représentant le ministre à cette cérémonie, a déclaré ouverts les travaux de cet atelier, tout en espérant au terme de cette formation que tous les gestionnaires de musées seront suffisamment outillés pour s’adapter au contexte actuel et aussi assurer le développement de leurs institutions muséales.

Soyez le premier à commenter sur "Gestion des musées au Burkina : renforcement des capacités des gestionnaires et promoteurs"

Laissez un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.


*

quinze − six =