Gabon : la santé d’Ali Bongo évoquée devant la cour d’appel de Libreville

 

La santé du président gabonais est mise en exergue dans le pays ces derniers jours. Appris par Jeune Afrique, l’état de santé d’Ali Bongo Ondimba sera évoqué lundi 15 juillet devant la cour d’appel de Libreville, à l’initiative du collectif « Appel à agir », qui réclame un examen médical du chef de l’État.

La défense d’Ali Bongo Ondimba et le collectif « Appel à agir » sont convoqués par la première chambre civile et sa présidente Paulette Akolly, lundi 15 juillet à 9h30. Le tribunal devra décider si, oui ou non, il autorise l’envoi d’un expert auprès du président gabonais afin d’examiner l’état de santé de ce dernier.

« Appel à agir », qui multiplie les causeries à Libreville pour mobiliser les Gabonais, avait introduit en mars 2019 une requête auprès du tribunal pour désigner un expert chargé de déterminer si Ali Bongo Ondimba est apte à assumer ses charges de chef de l’État après son accident vasculaire cérébral d’octobre 2018.

Le collectif, composé du député de l’Union nationale Maxime Minault Ebeyard, de Jean-Gaspard Ntoutoume Ayi, de Marc Ona Essangui ou de Noël Bertrand Boundzanga, estime qu’un tel examen médical pouvait ouvrir la voie à la déclaration d’une vacance de pouvoir. Il avait été débouté, début mai, en première instance, avant d’interjeter appel.

Soyez le premier à commenter sur "Gabon : la santé d’Ali Bongo évoquée devant la cour d’appel de Libreville"

Laissez un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.


*

13 + dix-sept =