Front patriotique pour le renouveau : le nouveau bébé des partis politiques au Burkina

Front patriotique pour le renouveau (FPR) est présidé par le Dr Aristide Ouédraogo. Un parti qui se dit être de l’opposition, a pour ambition d’apporter un changement radical au Burkina Faso. Ce samedi 28 avril 2018, le FPR a été officiellement présenté à travers une conférence de presse.

Le FPR est un parti qui se veut « pragmatique ». Il n’est ni de gauche, ni de droite, selon son président Aristide Ouédraogo. Le parti a été présenté aux aux Hommes de media ce samedi 28 avril 2018 lors d’un point de presse à Ouagadougou.

Jeunes et indignés par la situation du Burkina, ils disent être déterminés à changer les choses et à participer à la gestion de la nation. En effet, les fondateurs du Front patriotique pour le renouveau (FPR), sont constitués essentiellement de dissidents du PAREN et de l’ADF-RDA. D’après eux, s’ils ont décidé de créer un parti politique, c’est parce qu’« aujourd’hui, jamais dans l’histoire de notre pays, le sentiment d’abandon, de frustration, de trahison, d’humiliation, d’instrumentalisation et d’exclusion de la jeunesse n’a été aussi fort. Ce triste état des lieux ne fait qu’exacerber les sentiments forts d’une peur de l’avenir et des doutes légitimes sur la capacité de l’élite dirigeante actuelle à redonner espoir à la nation toute entière par manque d’esprit d’initiatives à la hauteur des attentes car ne comptant que sur sa boussole principale, à savoir un PNDES mort dès sa création. », martèle Aristide Ouédraogo.

Le FPR se veut donc la solution aussi bien aux problèmes de la jeunesse, qu’à ceux de l’ensemble de la population, d’où le renouveau prôné à travers le nom du parti. « Nous pensons que le Burkina a besoin d’un changement radical. Nous pensons sincèrement que le Burkina a besoin d’un renouveau, d’un virage à 360 degrés. », insiste le Dr Ouédraogo. C’est pourquoi, ils invitent toutes les couches de la population à rejoindre le FPR afin de relever les défis du pays à travers leur vision :
• « celui d’une jeunesse en quête d’emplois, en quête de construction de son avenir
• celui de la valorisation des médias et de la liberté de la presse
• celui d’une jeunesse innovante qui rêve d’un renouveau pour un réveil autonome
• celui de la femme burkinabè, de ses souffrances et aspirations
• celui du refus de la fatalité et de l’injustice sociale
• celui de la valorisation, de notre culture et de la promotion de nos valeurs
• celui de promouvoir le patriotisme et l’intégrité
• celui d’une jeunesse consciente qui aura décidé de mettre sa vie au service du peuple. »

Contrairement à ce qui se murmure, Aristide Ouédraogo est formel, Tahirou Barry ne fait pas partie du FPR. En tout cas pas pour le moment. Et selon le Dr Ouédraogo, s’il venait à faire une demande d’adhésion, le parti statuera. « Nous sommes en politique, on entendra parler de tout. Comme on dit souvent, il n’y a pas de fumée sans feu, mais il peut y avoir aussi des feux expressément allumés (…) A ce jour, l’honorable Tahirou Barry n’a pas fait acte d’adhésion officielle pour intégrer le FPR. A ce jour, nous le disons de façon sincère et claire, l’honorable Tahirou Barry ne fait pas partie du FPR. », foi du Dr Ouédraogo.

Pour l’heure, le parti qui a déposé une demande d’adhésion auprès du Chef de file de l’opposition politique travaille à préparer les prochaines échéances électorales.

 

1 Commentaire sur "Front patriotique pour le renouveau : le nouveau bébé des partis politiques au Burkina"

  1. Merci beaucoup pour ce nouveau parti…
    si vraiment le FPR est là pour le renouveau du FASO, on est avec vous

Laissez un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.


*

quatre × 4 =