François de Salle Ouédraogo, le vaillant soldat tombé les armes à la main

Des échanges de tirs observés dans la nuit du 21 au 22 mai 2018 à Ouagadougou, précisément dans le quartier de Rayongo, ont ôté la vie à un agent des forces de défense et de sécurité. Il s’agit notamment d’un gendarme.

La nation burkinabè pleure la disparition du maréchal des Logis Chef, François de Salle Ouédraogo tombé lors de l’opération de sécurisation à Rayongo. Né le 1er Avril 1990 à Kaya, il entre à l’École nationale des Sous-officiers de la Gendarmerie nationale le 7 Novembre 2010. Le vaillant soldat sera par la suite muté à l’Unité spéciale d’Intervention de la Gendarmerie nationale.

De cette Unité spéciale où il a pris fonction depuis mars 2014, c’est en mai 2018 que le maréchal des Logis Chef, François de Salle Ouédraogo, en luttant pour l’intérêt supérieur de la nation, est tombé les armes à la main.

Paix à son âme !

Soyez le premier à commenter sur "François de Salle Ouédraogo, le vaillant soldat tombé les armes à la main"

Laissez un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.


*

treize − 9 =