Exercice du droit de grève : Le DG des impôts appelle les agents « au strict respect des règles »

 

Ceci est un message du Directeur général des Impôts, qui appelle les agents « au strict respect des règles qui encadrent l’exercice du droit de grève ». Découvrez plutôt le contenu !

« En cette période de divergences et de dialogue difficile avec les partenaires sociaux, je me fais le devoir de vous rappeler que la grève est un droit reconnu par les textes fondamentaux de notre république et que son exercice est formellement reconnu et rigoureusement encadré.

Je voudrais, en outre, souligner opportunément, que la poursuite de l’intérêt général est la mission fondamentale de l’Administration publique, la continuité du service public constituant un élément-clé de son effectivité.

Ainsi l’exercice du droit de grève prend-il un sens particulier dans notre contexte de lutte contre le terrorisme et de forte mobilisation des forces vives de la Nation dont particulièrement, des forces de défense et de sécurité.

C’est pourquoi, chers travailleurs de la DGI je vous appelle au strict respect des règles qui encadrent l’exercice du droit de grève et j’attire votre attention sur les éléments ci-après, afin d’éviter à quiconque, la commission de faute préjudiciable à sa carrière.

Premièrement, la grève ne devenant effective qu’après expiration du délai de préavis, avant cette échéance, tout travailleur est tenu d’exécuter les tâches pour lesquelles il est commis. Toute action ou attitude conduisant volontairement au ralentissement ou à la mauvaise exécution du service public constitue une faute du travailleur concerné. De même, tout refus d’exécution d’une tâche dévolue au travailleur ou toute mauvaise exécution de ladite tâche constitue une faute dudit travailleur.

Deuxièmement, il est, du libre, du volontaire et de l’individuel choix du travailleur de se déclarer gréviste ou non. Toute action d’un travailleur visant à empêcher un travailleur non gréviste d’exécuter ses tâches, comme toute action d’intimidation (injures, menaces, etc.) d’un travailleur à l’égard d’un travailleur non-gréviste, constituent une faute.

Troisièmement, enfin, tout travailleur est astreint au respect des instructions de sa hiérarchie pour l’exécution des tâches à lui confiées. Toute attitude contraire constitue une faute notamment, celle consistant pour un non gréviste à suivre un mot d’ordre contraire aux instructions de sa hiérarchie administrative.

Tel est le sens de cette adresse par laquelle je tiens à informer l’ensemble des travailleurs de la DGI, afin que chacun agisse en connaissance de cause et assume en toute responsabilité, ses obligations d’agent public. »

Le Directeur général des Impôts

Soyez le premier à commenter sur "Exercice du droit de grève : Le DG des impôts appelle les agents « au strict respect des règles »"

Laissez un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.


*

14 − quatorze =