Droit des personnes handicapées : un rapport initial en phase d’adoption

Le Secrétariat Permanent du Conseil national Multi-sectoriel pour la Protection des Droits des personnes Handicapées (SP COMUD/Handicape), tient une session extraordinaire ce jeudi 12 octobre 2017 à Ouagadougou. Il s’agira, au cours de cette session, de valider le rapport  initial sur la mise en œuvre de la Convention des Nations Unis relative aux droits des personnes handicapées.

Le Burkina Faso a accusé un retard de près de 6 ans dans l’élaboration de son rapport sur la mise en œuvre de la Convention des Nations Unis, relative aux droits des personnes handicapées. Ce retard est en phase d’être rattrapé. En effet, le Secrétariat Permanent du Conseil national Multi-sectoriel pour la Protection des Droits des personnes Handicapées (SP/COMUD), tient ce jeudi 12 octobre 2017 à Ouagadougou, une session extraordinaire pour se mettre à jour de la Convention des Nations Unis que le Burkina a ratifié depuis 2009.

Cette session extraordinaire, à en croire Laure Zongo Hien, ministre de la Femme, de la Solidarité nationale et de la Famille, vise aussi à permettre au pays des Hommes intègres, de répondre de ses engagements vis-à-vis de la communauté internationale. L’élaboration de ce rapport, soutient-elle, marque un tournant décisif dans le dispositif du Burkina, en matière de protection des personnes handicapées. « Ce rapport présentera à la face du monde, nos efforts d’inclusion des personnes handicapées dans le processus de développement du Burkina », indique-t-elle.

La ministre en charge de la Famille laisse entendre que le gouvernement, par le SP/COMUD/Handicape qui est le point focal, entend faire de l’inclusion des personnes handicapées dans tous les secteurs de la société, une réalité au Burkina. « La personne handicapées doit être désormais perçue, non comme une charge, mais plutôt comme une actrice de développement », souhaite-t-elle. Avant de déclarer ouverts, les travaux de la présente session extraordinaire. Mme Zongo a tenu à féliciter le SP/COMUD/Handicap, tout en le rassurant de la disponibilité de l’ensemble du gouvernement pour l’accompagner.

En rappel, le Secrétariat Permanent du Conseil national Multi-sectoriel pour la Protection des Droits des personnes Handicapées (SP/COMUD), a été mis en place par décret N° 2012-406/PRES/PM/MASSN/MEF/MS du 15 mai 2012 conformément à l’article 33 de la CDPH. La présente session extraordinaire regroupe plus de 76 membres statutaires du SP/COMUD/Handicape et 31 membres de la cellule de coordination et de rédaction.

 

Soyez le premier à commenter sur "Droit des personnes handicapées : un rapport initial en phase d’adoption"

Laissez un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.


*

4 × 4 =