Direction générale des impôts : Un recensement des contribuables pour élargir la fiscalité

Ce mercredi 13 février 2019 s’est tenue à Ouagadougou, une cérémonie pour le lancement officiel de l’opération de recensement fiscal. Organisée par la Direction générale des impôts, cette opération qui s’étendra pour une période de 2 mois contribuera au développement économique du pays.

Du 13 février au 12 avril 2019 se tiendra un recensement fiscal dans la région du Centre et des Hauts Bassins. Cette opération consistera à une collecte des données par des agents recenseurs formés à l’occasion. Pour le Directeur général des impôts, Adama Badolo, « le recensement a pour objet d’identifier les contribuables, de les connaitre, de savoir où ils sont localisés, là où ils exercent leur activité », explique-t-il.

En effet, cette campagne de recensement permettra « d’avoir une idée du volume de leur affaire pour permettre de maintenir les fichiers des contribuables, d’avoir une liste exhaustive des contribuables de tous ceux qui exercent des activités commerciales lucratives afin que nous puissions bien administrer les impôts, recouvrir les impôts », souligne monsieur Badolo puis d’ajouter : « C’est un exercice important qui va nous permettre d’élargir les assiettes des impôts. Dans notre économie, le secteur informel est très important. On peut parler de 70% du contribuable qui relève du secteur informel, ils ne sont pas tous connus de l’administration fiscale. Ce recensement va nous permettre de les connaitre tous pour les réclamer les impôts ».

En s’inscrivant dans la modernisation, le ministère de l’Economie, des finances et du développement fait face à un chalenge qui consiste à maitriser les fichiers et améliorer les performances de recouvrement et de rentabilité des impôts et de taxes. Cette opération de recensement est une « identification fiscale des contribuables » qui s’inscrit dans l’objectif d’élargir l’assiette fiscale et permettra de mettre en place « une base des données des contribuables des centres des impôts », explique S. Abel Somé, Secrétaire général du MINEFID, représentant le ministre de l’économie. « L’administration ainsi que les agents recrutés devront aller sur le terrain pour identifier et dénombrer des personnes imposables et évaluer aussi les éléments économiques soumis à l’impôt et les personnes », renchérit-il. Cette opération est différente des autres car elle prend en compte « les activités d’inventaires fonciers et cadastrales ainsi que l’inventaire des éléments permettant d’évaluer ultérieurement le volume des activités, les chiffres d’affaires des recensés, de déterminer l’assiette utile pour les imposer aux différentes cédules d’impôts », souligne le secrétaire général du MINEFID. Les agents recenseurs seront encadrés et la collecte se fera à l’aide des terminaux mobiles avec « des logiciels et des données permettant la saisie ligne des données, la géo-localisation et la lecture des cartes ».

L’opération de recensement sera menée par International Business Group (IBG) Burkina et pour le PDG, Harouna Sawadogo, le déroulement du travail se fera sur le terrain par des agents recenseurs qui seront munis « de terminaux mobiles sur lesquelles on a l’application qui déroule tout le formulaire pour avoir les informations sur le contribuable. Les informations en tant qu’individu, son lieu où il exerce son métier. On a des plans cadastraux qui sont insérés sur le terminal permettant d’identifier les arrondissements et la superficie du bâtie ou non bâtie », a-t-il laissé entendre. Le terminal dispose de toutes les informations sur le contribuable. Ainsi à la validation, toutes les informations iront sur le terminal de la Direction générale des impôts (DGI) qui obtiendra désormais toutes les informations sur le contribuable marquant ainsi son identification.

Tayssir Badaoui, gérant de Decomat, qui a été à l’honneur de la simulation a témoigné de sa satisfaction face à ce recensement. « je suis content d’être recensé », confie-t-il. Par ailleurs, le Directeur général des impôts a invité les agents recenseurs à la « discipline, au respect de la déontologie et des citoyens« .

 

 

Soyez le premier à commenter sur "Direction générale des impôts : Un recensement des contribuables pour élargir la fiscalité"

Laissez un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.


*

douze + dix =