Dédougou : Une partie du secteur n°6 inondée suite aux pluies des 22 et 23 août

 

Suite aux pluies du 22 et 23 août, plusieurs familles ont été inondées. On déplore cependant des dégâts matériels. Les riverains pointent du doigt des pratiques malsaines de certains citoyens vis-à-vis des caniveaux, ainsi que la mairie et le maquis guinguette plus. C’est le constat que nous avons fait dans la matinée de ce 23 août 2019.    

Les habitants du secteur n°6 de Dédougou se sont réveillés ce 23 août 2019, les pieds dans l’eau suite à une succession de pluies qui s’est abattue sur la cité de Bankuy depuis la veille. Le passage des eaux débordant les caniveaux en témoigne de la quantité d’eau tombée. Impossible pour les riverains du quartier « Lomé » de traverser cette eau pour atteindre le goudron. C’est le déluge à Dédougou. Touchés par cette inondation, certains riverains essayent par plusieurs moyens d’évacuer l’eau de leurs maisons. C’est le cas de la famille Traoré dont la maison est inondée de la cours jusqu’aux chambres (l’eau aux genoux). Des fauteuils, des lits et autres matériels, tout est dans l’eau.

Non loin de là, des maisons se sont écroulées dans une cours. Les victimes refusent de se prononcer, mais leur voisin dont la maison a été envahie aussi par les eaux, après un refus décide enfin de se confier à nous. « Depuis 4 heures du matin, nous avons été emportés par l’eau ici. Actuellement, la maison de ma voisine a été emportée par l’eau donc nous l’avons aidée à ramasser ses bagages pour aller chez d’autres voisins », nous dit Bruno Saba. Pour lui, cette inondation serait survenue à cause des caniveaux qui seraient bouchés d’ordures. Ainsi, il interpelle la mairie à jouer pleinement son rôle afin que les caniveaux puissent être curés pour la libre évacuation des eaux.

Il interpelle également les populations à ne pas jeter les ordures dans les caniveaux. Barres de fer et autres matériels en main, les riverains ont décidé de démolir un dallage devant un maquis pour pouvoir évacuer l’eau. La « guinguette plus », puisque c’est de ce débit de boissons qu’il s’agit. Certains pointent du doigt les responsables dudit maquis, de n’avoir pas bien érigé les dalles pour permettre un passage fluide de l’eau dans les caniveaux. Et c’est sous la pluie que les ordures ont été curées par ces braves jeunes, chose qui a permis à la plupart de ces concessions touchées par les eaux, d’être libérée. Selon ce riverain du nom de Dramane Zerbo, s’il n’avait pas barré l’eau devant sa porte, il allait être le plus touché par cette inondation. Pour lui, les ordures sont une des causes de cette inondation mais, il pointe également du doigt le maquis « guinguette plus« . « Le responsable du maquis doit refaire son dallage de telle sorte que les prochaines fois, nous puissions curer » , a-t-il laissé entendre.

En attendant que le cri de cœur des riverains victimes de ce quartier de Dédougou soit entendu par la mairie qu’ils pointent du doigt d’une part et la « guinguette plus » d’autre part, sans oublier l’usage des caniveaux de certains citoyens, on déplore des dégâts matériels chez certains. Ensemble, ils exhortent le ciel à ne pas enchaîner d’autres pluies.

 

Lassina Yao

Soyez le premier à commenter sur "Dédougou : Une partie du secteur n°6 inondée suite aux pluies des 22 et 23 août"

Laissez un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.


*

seize − quatre =