Crise GSP : « L’exécution du décret portant révocation des 10 agents suspendue » La raison

Comme annoncé les 10 agents révoqués de la garde de sécurité pénitentiaire (GSP) ont comparu devant le tribunal administratif de Ouagadougou. Selon les avocats « l’exécution du décret portant révocation des agents a été suspendue » par le Conseil d’État.

Selon maitre Séraphin Somé « Le président a décidé de suspendre l’exécution du décret portant révocation des dix agents de la GSP » confie-t-il à sa sortie d’audience. Cette suspension permettra au juge de se prononcer sur le fond du dossier. Concernant le sort réservé aux agents, Maitre Issa Diallo, avocat des agents de la GSP rassure « Si on a dit qu’on a suspendu, cela veut dire qu’ils reprennent le travail, en attendant le vrai juge, le juge du fond dise si le décret est bon ou mauvais« . Selon lui, ses clients peuvent reprendre le travail en attendant les analyses profondes sur cette question du décret.

En rappel, c’est en conseil des ministres du novembre 2018 que les dix agents de la GSP ont été suspendus car « ils ont désarmés leurs collègues en fonction devant le domicile du ministre de la justice Réné Bagoro. Par ailleurs, la garde de sécurité pénitentiaire  avait suspendu les escortes des prévenus devant les tribunaux pour marquer un mouvement d’humeur. Cette crise a conduit à la démission sans doute le 4 février 2019 du Directeur général de la GSP, Geoffroy Yogo

 

Soyez le premier à commenter sur "Crise GSP : « L’exécution du décret portant révocation des 10 agents suspendue » La raison"

Laissez un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.


*

9 − 6 =