Convention SONATUR – Sidwaya : L’organe de média dispose désormais d’un terrain pour abriter son siège

 

Une signature de convention s’est tenue ce vendredi matin entre la Société nationale d’aménagement des terrains urbains (SONATUR) et les Éditions Sidwaya. En effet, il a été question pour la Sonatur, de mettre un terrain à la disposition de cet organe de média pour abriter son siège.

Les premiers responsables en l’occurrence, les directeurs généraux des deux structures, ont procédé dans la matinée de ce vendredi 22 novembre 2019, à la signature d’une convention qui va permettre à Sidwaya d’abriter son siège sur un nouveau terrain.

Selon Soabou DIALLO, Directeur général (DG) de la Sonatur, cette structure est une société d’Etat qui fait la viabilisation et la commercialisation des parcelles, mais est en partenariat avec Sidwaya depuis quelques années. « Depuis quelques années, nous sommes en partenariat avec Sidwaya parce que cet organe de média voulait un espace pour abriter son siège. Et suite à des échanges, nous avons abouti à une convention pour que Sidwaya puisse disposer d’un siège qui lui permettra de travailler dans de très bonnes conditions » , a-t-il soutenu.

A entendre monsieur Diallo, Sidwaya dispose désormais de parcelles pour loger son siège et favoriser les conditions de travail de son personnel, mais la mise à la disposition de ces parcelles au profit de Sidwaya, n’est pas cadeau ou un don. « C’est une convention qui va permettre à cet organe, pendant huit (08) ans, de payer annuellement une tranche pour pouvoir solder ce terrain (deux parcelles) qui se chiffre à plus de quatre cents millions (400 000 000) de FCFA » , a précisé le DG de la Sonatur. Cela signifie que le payement sera par annuité. Soabou DIALLO n’a pas pas maqué d’inviter les Editions Sidwaya au respect des engagements, tout en demandant au gouvernement burkinabè de mettre à sa disposition, des moyens qui pourront l’aider, dans de très brefs délais, à construire son local.

Quant au Directeur général de Sidwaya, Mahamadi Tiégna, « c’est un projet qui a vieilli déjà de quatre années. Donc nécessairement, il y a des mises à jour à faire, et c’est un projet qui est évalué actuellement à environ six (06) milliards de FCFA » , pour la construction du nouveau siège de Sidwaya. « Mais c’est une évaluation qui date de 2016, donc nécessairement il va y avoir des réaménagements » , a expliqué monsieur Tiégna, parce qu’après ces années passées, les choses ont significativement évolué.

Le problème avec l’ancien local, selon le DG de Sidwaya, est qu’il est étroit. Mais le plus préoccupant « c’est d’avoir des outils de production qui valent des milliards, et qui sont à la portée de flammes ou d’incendies potentiels » , car ce siège est situé à côté des vendeurs de papiers et d’autres marchandises pouvant générer cette surprise.

« Aujourd’hui, nous avons atteint une étape importante qui est l’acquisition du terrain, mais notre objectif, c’est vraiment faire pousser de terre, ce bâtiment pour permettre non seulement, d’améliorer le cadre de travail des journalistes mais aussi nous permettre de produire dans des conditions acceptables » , a laissé entendre Mahamadi Tiégna, avant de saluer l’ensemble des tutelles qui se sont impliquées personnellement pour que cette convention puisse être signée, tout en rassurant de respecter leur part de contrat.

 

 

Soyez le premier à commenter sur "Convention SONATUR – Sidwaya : L’organe de média dispose désormais d’un terrain pour abriter son siège"

Laissez un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.


*

sept + 11 =