Conférence internationale sur la mise en œuvre du PNDES : faire le point à mi-parcours

La cérémonie d’ouverture de la conférence internationale sur la mise en œuvre du Plan national de développement économique et social (PNDES) s’est tenue ce lundi à Ouagadougou. L’objectif de cette conférence est de créer un cadre de réflexion et de propositions pour accélérer la transformation agro-sylvo-pastorale au Burkina Faso.

Le Premier ministre Paul Kaba Thiéba a présidé ce lundi 9 juillet 2018 à Ougadougou, la conférence internationale sur la mise en œuvre du Plan national de développement économique et social (PNDES), ouverte sous le thème « Accélérer la transformation agro-sylvo-pastorale » . Selon le Premier ministre, cette conférence a pour objectif de faire le point à mi-parcours de l’opérationnalisation de ce référentiel de développement, afin de mieux le suivre.

Une conférence qui va durer 48 heures (du 09 au 10 juillet 2018) au cours de laquelle les échanges porteront sur les principales réalisations du PNDES, la mobilisation des ressources pour des financements innovants du PNDES, le financement du programme d’urgence pour le Sahel (PUS-BF) et du programme d’appui au développement des économies locales (PADEL).

« Nous avons besoin de ressources additionnelles, qui seront affectées au secteur de la transformation agro-sylvo-pastorale. C’est un secteur stratégique pour la vision que nous avons, pour le développement du Burkina Faso à travers le financement du PUS et du PADEL, des programmes nouveaux qui vont contribuer à la réalisation du PNDES » , a laissé entendre M. Thiéba et d’ajouter qu’il s’agit d’ « identifier les points de succès et les points sur lesquels, il faut encore plus d’engagements » .

Le premier responsable du gouvernement burkinabé s’est félicité des résultats engrangés. « Le taux de croissance du PIB réel qui était de 4% en 2014 et 2015 est ressorti à 5,9% en 2016 avant d’atteindre 6,7% en 2017 » , a-t-il affirmé. Quant aux intentions de financement annoncées lors de la conférence de Paris en 2016, le Premier ministre note un taux de financement satisfaisant (91%) des bailleurs et un très faible au niveau du secteur privé (5%), avant d’exposer les grandes réalisations du PNDES aux participants.

 

Soyez le premier à commenter sur "Conférence internationale sur la mise en œuvre du PNDES : faire le point à mi-parcours"

Laissez un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.


*

trois × deux =