Conférence des forces vives de la nation : le gouvernement veut l’équité et la justice, la soutenabilité des finances publiques et la solidarité

L’ouverture de la conférence des forces vives de la nation sur la rationalisation du système de rémunération des agents publics de l’Etat, s’est tenue ce mardi 12 juin 2018 à Ouagadougou. L’objectif de cette rencontre vise à reformer l’administration publique burkinabè, afin de résoudre les questions d’inégalités et d’injustices entre travailleurs publics de l’Etat. 

Pour le Premier ministre, Paul Kaba THIEBA, la présente cérémonie se tient dans le cadre d’une approche globale du traitement des revendications sociales en lien avec les contraintes budgétaires et les besoins de financement du développement au profit de l’ensemble de la population.

En cela, il a estimé que le gouvernement se doit de changer d’approche pour plusieurs raisons :

La première raison qu’il a évoqué est le changement de stratégie car la gestion au cas par cas des revendications est source de risques pour la soutenabilité des finances publiques et la stabilité macro-économique. Une autre raison, selon le chef du gouvernement, est le changement de stratégie car la trajectoire d’évolution de la masse salariale menace notre capacité à générer une épargne budgétaire conséquente pour assurer une part substantielle des investissements prévus dans le cadre du Plan national de développement économique et social (PNDES).

Du reste, il a mentionné que l’enjeu central de la rencontre consistera à refonder le contrat social avec les agents publics de l’Etat et à assurer la pérennité de notre modèle social, tout en maitrisant également les dépenses de fonctionnement afin de dégager les ressources nécessaires au financement des investissements productifs.
« En effet, l’objectif recherché est de réformer notre fonction publique en s’appuyant sur trois principes majeurs : l’équité et la justice, la soutenabilité des finances publiques et la solidarité », a-t-il expliqué.

 

Soyez le premier à commenter sur "Conférence des forces vives de la nation : le gouvernement veut l’équité et la justice, la soutenabilité des finances publiques et la solidarité"

Laissez un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.


*

16 + dix =