Communication : Un concours pour récompenser le professionnalisme des Hommes de médias

Ce vendredi 12 juillet 2019, s’est tenue à Ouagadougou une conférence de presse sur le lancement d’un prix décerné aux journalistes. En effet, ce prix récompense le professionnalisme et le respect des principes déontologiques en matière de journalisme.

Le Centre National de Presse Norbert Zongo (CNPZ-NZ) en collaboration avec la Cellule Norbert Zongo pour le journalisme d’investigation en Afrique de l’Ouest (CENOZO) et le projet Voix de paix, ont organisé un concours destiné aux Hommes de Médias. A l’issue de cette compétition, un prix sera décerné aux journalistes qui auront publié la meilleure enquête journalistique et/ou le meilleur grand reportage sur la mise en œuvre du Programme d’urgence pour le Sahel (PUS).

Il faut souligner que la participation à ce concours, est ouverte à tous les journalistes établis au Burkina Faso mais, tous les participants doivent être âgés d’au moins dix-huit (18) ans. En effet, les candidats doivent être des journalistes Burkinabè régulièrement employés dans un organe de presse ou collaborant régulièrement avec les organes de presse burkinabè.

Selon les conférenciers du jour, l’article n°8 stipule que « les œuvres de facture professionnelle sont requises et doivent avoir été publiées dans des organes de presse burkinabè entre le 15 juillet et le 25 août 2019 » . Et les candidatures à ce Prix, sont proposées par « le journaliste, de sa propre initiative » et « l’organe au service duquel il est employé » . Cependant, deux exemplaires des œuvres produites doivent parvenir au jury siégeant au CNPZ-NZ au plus tard le 31 août 2019.

Selon Zénabou Tarpilga, représentant du projet voix de paix, le but de cette initiative est de donner de la visibilité au Programme d’Urgence pour le Sahel.

« Le programme d’Urgence pour le Sahel, malgré de nombreuses réalisations, rencontre beaucoup de difficultés sur le terrain », a déclaré Abdoulaye DIALLO, membre du Secrétariat permanent du CENOZO et d’ajouter : « Le projet Voix de paix souhaite amener l’ensemble des médias burkinabé à s’intéresser d’avantage au Programme d’Urgence pour le Sahel car, les journalistes bien formés sur le programme et d’autres préoccupations liées à l’incivisme, peuvent aider à changer la perception des populations. »

Quant à Arnaud Ouédraogo, chargé de programme du CENOZO, le professionnalisme des journalistes est beaucoup souhaité à ce niveau. « Nous voulons permettre aux journalistes de faire un travail professionnel pour le développement et la sécurité de notre pays, d’où le choix des deux genres les plus accomplis du journalisme », a-t-il fait savoir.

En rappel, l’article n°11 de leur règlement indique que « tout candidat ne peut proposer qu’une seule œuvre dans un des genres suivants : Enquête ou Grand reportage. Et les œuvres doivent être en français, en mooré ou en fulfulde » . Notons que le Prix est d’un montant de Cinq cent mille (500 000) FCFA en espèce par langue et par catégorie (grand reportage et investigation). Au total, six (06) prix seront décernés et chaque prix est assorti d’un trophée et d’un diplôme.

Contacts pour plus d’informations : 50 34 37 45 et 50 34 41 89

 

Laetitia TRAORE

Stagiaire

 

Soyez le premier à commenter sur "Communication : Un concours pour récompenser le professionnalisme des Hommes de médias"

Laissez un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.


*

cinq × cinq =