Commune de Sabcé : Le ministre de la sécurité pose la première pierre du nouveau commissariat

Le ministre d’Etat, ministre de la sécurité Simon COMPAORE a procédé ce matin 04 août 2017 à la pose de la première pierre du commissariat de police du district de Sabcé. Le ministre de l’administration territoriale, Siméon Sawadogo, le Directeur adjoint de Bissa Gold, Christian Ouedraogo, le Directeur général de la police et plusieurs autorités de la province étaient à cette cérémonie, au grand bonheur de la population.

Sur les réseaux sociaux, des photos des locaux détériorés du commissariat de Sabcé avaient indigné plus d’un, tant l’état de délabrement de l’infrastructure était avancé. Cette situation mettaient mal à l’aise les autorités de la région. “On avait honte de ce commissariat” témoigne le maire de Sabcé, Rigobert Nassa. Le bourgmestre explique que le commissariat a été construit sous la révolution par les CDR. Avec le temps, il a pris un coup de vieux et commencait à s’effondrer.

“Aujourd’hui la honte fait place à la fierté” poursuit -il. En effet, les autorités municipales ont demandé le soutien de la mine pour la construction d’un nouveau local. La société Bissa gold S.A, s’est donc engagée à offrir gracieusement à Sabcé un commissariat flambant neuf. Cette infrastructure va coûter 48 millions. Christian Ouedraogo le représentant de la mine espère que la construction de ce bâtiment permettra aux policiers de travailler dans de meilleures conditions afin de protéger la population. Ce dernier n’a pas omis de remercier les autorités qui ont oeuvré pour apaiser le climat social à Sabcé. La population en son temps avait barricadé les voies menant à la mine et cela avait nui aux activités de la société. Avec la pose de la première pierre du commissariat, les responsables de Bissa Gold ont voulu montrer qu’avant tout, elle reste une société soucieuse du bien-être de la population de la localité.

“Ce geste marquera, tout d’abord, l’aboutissement d’une longue attente pour les populations de la commune de Sabcé, bien sûr, mais aussi pour les forces de police chargées d’assurer, au quotidien leur sécurité”, s’est exprimé le ministre de la sécurité. Il a par ailleurs promis de faire passer le nombre de policiers de 13 à 20. Le ministre espère toutefois que la mine va offrir à la commune une bâtisse digne de ce nom avec une clôture, mais aussi 2 ordinateurs afin de faciliter le travail des agents. Le ministre Siméon Sawadogo a séance tenante promis d’offrir un ordinateur à ce nouveau commissariat.

Satisfait, de l’engagement de la mine à leur offrir un commissariat, la population locale a offert du sable et du gravier afin de contribuer eux aussi à l’effort de construction. Le ministre, avant de procéder à la pose de la première brique a manifesté tout son soutien et sa confiance aux forces de l’ordre et de sécurité. “Soyez rassuré du soutien plein et actif du gouvernement dans l’accomplissement de vos missions” a-t-il confié aux policiers.

Après la pose de la  première brique, la commune de Sabcé pourra s’enorgueillir dans 3 mois d’avoir eu une infrastructure digne pour permettre aux hommes de sécurité de travailler dans de meilleures commodités.

1 Commentaire sur "Commune de Sabcé : Le ministre de la sécurité pose la première pierre du nouveau commissariat"

  1. Cela me va droit au coeur,je ne peux que saluer.il faut aussi reconnaitre que le vrai probleme est que l’autorité au Burkina na jamais été a jours vis a vis de ses engagement.et a chaque fois ils proffitent de ses ocasions de mis a jours,pour vendre l’illusion au peuple qui depuis la nuit des temps a fait le choix de demeurer dans l’ignorance absolue.

Laissez un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.


*

cinq × cinq =