Commissariat central de Police de Dédougou: «De la promotion pour des flics »

Une trentaine de flics de Dédougou ont été promus à des grades supérieurs. La cérémonie s’est déroulée le 9 janvier en présence du contrôleur général de police Alain Joachim Bonzi.

  Ils sont une trentaine de la police composés de commissaire divisionnaire, de commissaire principal, d’officier, d’officier adjoint, d’assistant principal, et d’assistants à être promus à des grades supérieurs. C’est une cérémonie qui a regroupée un grand nombre de policiers dans l’enceinte du commissariat centrale de police de Dédougou tôt dans la matinée de ce 9 janvier 2017.

«Ces promotions qui sont obtenues font suites aux étapes d ’avancement d’échelon qui fait avancer au plan salarial, l’avancement de grade suivant l’ancienneté et la combinaison de toutes les appréciations notamment les notes de vos supérieurs hiérarchiques, votre comportement par rapport à la discipline, et des formalités qui consisteront en une formation dans les écoles de police pour permettre à celui qui change de grade ,parce que changer de grade c’est être appelé à exercer certaines fonctions», a expliqué le Contrôleur général de police Alain Joachim Bonzi, DG des écoles de police et président la dite cérémonie. Selon lui, c’est ce jour que de façon officielle dans toutes les régions et dans tous les services de polices, tous ceux qui sont concernés dans les promotions de grade sont appelés à porter les nouveaux galons.
A l’endroit des « promus du jour », le contrôleur général de police n’a pas manqué de prodiguer des conseils afin qu’ils puissent porter la charge des galons qu’ils portent. « Quand on vous promu à un nouveau grade ça veut dire que vous avez des nouvelles fonctions et plus de responsabilité ». « Ce n’est pas le galon qui fait le gradé, c’est l’attitude et le comportement » a-t-il ajouté avant de les encourager à persévérer et à aller de l’avant.

Le directeur régional de la police Komossira Sanon a été promu au grade de commissaire divisionnaire. Pour lui, cet acte est une marque de confiance. «Si la hiérarchie a bien voulu que je passe de principale à divisionnaire ça veut dire que la hiérarchie a une certaine confiance également en moi et ça me réconforte parce que je dis que c’est le travail qui a payé » c’est ’il réjouis.
Pour le commissaire central de police Firmin Nama promu Commissaire principal, ces défis c’est d’être à la hauteur, de la confiance qu’on a mis en lui, de travailler toujours à mériter le galon. « Mes défis pour la nation c’est de travailler et redoubler d’effort pour ramener la quiétude partout où nous allons être amené à servir » a-t-il indiqué.
« Les défis qui se présentent selon l’assistant de police Sylvestre Paré  du groupement des compagnies républicaines de Dédougou, sont des défis sécuritaires   vu que nous sommes actuellement menacé par le terrorisme », a-t-il dit. Pour lui, avec le concours de tous, ils entendent travailler à ce que la police puisse être une police qui est à l’écoute des uns et des autres une police au service de la population et du peuple burkinabé.

Une vingtaine de flics devraient passer assistants adjoints, mais compte tenu de leur dossier qui ne sont pas fini, cela a été recalé pour une prochaine fois selon le contrôleur général de police.

 

 

Soyez le premier à commenter sur "Commissariat central de Police de Dédougou: «De la promotion pour des flics »"

Laissez un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.


*

1 + deux =