Burkina : Un nouveau parti politique voit le jour

 

Rassemblement Patriotique pour l’Intégrité (RPI), c’est le nom du nouveau-né dans le milieu des partis politiques burkinabé. En effet, les responsables de ce parti l’ont présenté ce vendredi à Ouagadougou, au cours d’une conférence de presse.

L’objectif de cette rencontre avec les Hommes de médias, dans la matinée du vendredi 20 décembre 2019, était de présenter le nouveau parti au Peuple Burkinabé, de donner les raisons qui ont prévalu à sa création malgré la pléthore de partis déjà existants, et de mettre en relief leurs ambitions pour le Burkina de demain.

Enseignant de formation et également Homme d’affaires, Inoussa Bilgo est le président du Rassemblement Patriotique pour l’Intégrité (RPI). Il n’a pas manqué de manifester son indignation quant à la situation dans laquelle se trouve le pays à savoir, l’insécurité. Par faute de mauvaise gérance, selon le président du RPI, le Burkina Faso est devenu un pays de peur, d’espoir perdu, d’une économie moribonde, de sous emplois, d’un délitement du tissu social, et cela doit cesser. C’est la raison pour laquelle dans un sentiment patriotique, il a créé ce nouveau parti avec l’appui de certains transfuges des partis de la majorité et de l’opposition, en collaboration avec des acteurs de la société civile et autres observateurs avisés de la scène politique.

Devise et hymne du RPI

Avec pour devise, « Intégrité-Justice-Prospérité » et pour hymne, « la patrie d’abord », Le RPI, selon Inoussa Bilgo, se veut un parti politique qui va conquérir et administrer le pouvoir d’Etat afin d’ouvrir, par conséquent, ses organes et ses structures à tous ceux qui sont des patriotes épris d’intégrité, de justice, de paix et de tolérance. A l’en croire, ce parti répondra aux nouvelles aspirations de la population, et se battra pour assurer au Peuple Burkinabé un avenir meilleur. « Le RPI croit fermement au développement durable et à la protection de l’environnement, à l’exploitation optimale de nos ressources naturelle (…) Un regard particulier sera consacré à la lutte contre le chômage des plus jeunes, la corruption, l’impunité, l’incivisme et le terrorisme sous toutes ses formes », a laissé entendre le président.

Il faut souligner que le RPI qui n’est ni de la majorité présidentielle ni de l’Opposition politique, d’après monsieur Bilgo, a salué ce nouveau printemps des partis politiques qui se créent au Burkina Faso en cette année pré-électorale 2019. « Ce sont à toutes fins utiles, de nouvelles offres politiques qui confirment les aspirations profondes  des populations au changement générationnel des acteurs de la classe politique », a-t-il soutenu.

En rappel, le logo du parti est un ensemble d’ustensiles de la famille dont la symbiose des éléments est requise. « Leur entente et leur complémentarité est nécessaire pour atteindre des résultats probants », a fait savoir le président du parti. Quant à son emblème, il est un mortier dans lequel est disposé un pilon, l’ensemble est posé sur un sol de couleur rouge-terre avec un environnement rectangulaire de couleur verte et un ciel blanc. Le mortier et le pilon sont entourés d’une bande ovoïde blanche, aux extrémités vertes dans laquelle est inscrite en noir la dénomination du parti.

 

 

Soyez le premier à commenter sur "Burkina : Un nouveau parti politique voit le jour"

Laissez un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.


*

douze + six =