Burkina: le Premier ministre échange avec les chefs de circonscription administrative

 

S’est tenue vendredi à Ouagadougou, la deuxième conférence annuelle des Chefs de circonscription administrative. Placée sous le thème : « Rôle des chefs de circonscription administrative face aux défis sécuritaires », cette conférence a pour objectif de créer un cadre de renforcement des capacités des Chefs de circonscription administrative. C’est aussi une opportunité d’échanges entre eux, représentants de l’Etat dans les différentes localités.

Ce vendredi 22 novembre 2019, le ministère de l’Administration territoriale, de la décentralisation et de la cohésion sociale a organisé la 2ème conférence des Chefs de circonscription administration (CCA), qui se tient chaque année depuis 2018. En effet, elle regroupe l’ensemble des gouverneurs des 13 régions, des Hauts-commissaires des 45 provinces et des préfets de plus de 350 départements. Cette initiative offre une occasion à ces représentants de l’Etat, de se croiser et discuter des problèmes liés à leurs missions, en présence du chef du Gouvernement.

Le ministre de l’Administration territoriale, de la décentralisation et de la cohésion sociale, Siméon Sawadogo a tenu à féliciter et à louer la bravoure de ces hommes et femmes qui continuent de mener à bien leur mission malgré le contexte sécuritaire. Ce cadre pour Siméon Sawadogo, « permet d’une part aux CCA d’exprimer les préoccupations et difficultés rencontrées dans l’exercice de leurs fonctions et d’autre part au Gouvernement de donner à ses dépositaires de l’autorité de l’Etat, les orientations nécessaires à une meilleure gestion du territoire. » En prenant en compte la crise sécuritaire que traverse en ce moment notre pays, (le Burkina Faso) poursuit-il, la tenue de cette conférence s’impose comme une impérieuse nécessité.

Il s’est agi lors de la conférence, de donner lieu aux échanges directs entre les CCA et le Premier ministre, Christophe Marie Joseph Dabiré, patron de la cérémonie. Gouverneurs, hauts-commissaires et préfets ont tous pris la parole à travers leurs différents représentants, afin de soulever leurs préoccupations. Des questions réponses et des propositions ont, entre autres, animé cette activité. Selon le gouverneur de la région du centre-Ouest, colonel Nitiéma Tagsséba, ils (les CCA) sont là pour des échanges. C’est « pour présenter les difficultés que nous avons dans l’exécution de nos missions et aussi traduire l’état d’esprit des populations respectives en ce moment difficile que traverse notre pays », a-t-il soutenu. Des difficultés auxquelles le chef du gouvernement fut attentif, et cela est réconfortant pour ce gouverneur. Christoph Marie Joseph Dasbiré a d’ailleurs pris l’engagement de travailler à renforcer leur sécurité au niveau du terrain et aider à reconstruire les résidences.

« C’était important de nous retrouver au niveau du Gouvernement avec les représentants les (CCA) de notre administration sur l’ensemble du territoire national. C’est toujours bon de rencontrer les gens qui vous représentent sur le terrain, pour pouvoir d’abord les galvaniser, les encourager, les féliciter pour le travail qu’ils font, et c’est ça l’élément fondamental de cette rencontre », a laissé entendre le chef du gouvernement. Leur nombre et rôle étant importants, Joseph Dabiré pense qu’il est important, de temps en temps, de se retrouver pour pouvoir échanger des points de vue, les expériences, afin d’avancer en ayant les directives du niveau central. Le Premier ministre s’offre l’occasion de féliciter l’ensemble des CCA qui, « malgré l’adversité que connait notre pays, continuent de rester débouts pour représenter l’autorité de l’Etat là où ils ont été affectés. Ils vont repartir galvanisés parce qu’ils ont été reçus par le chef du gouvernement. Ils ont échangé avec leur ministre de tutelle, ils ont échangé des points de vue entre eux et chacun doit repartir enrichi de l’expérience des uns et des autres, et surtout enrichi de l’orientation que le chef du gouvernement a eu à classer pour les prochaines semaines, les prochains mois et les prochaines années.»

Par ailleurs, à travers une intervention, un haut-commissaire a souhaité que les CCA puissent avoir un tête-à-tête à huis clos entre eux et le chef du gouvernement dans les éditions à venir, afin de mieux discuter de sécurité qui, d’ailleurs, est évoquée dans le thème.

Soyez le premier à commenter sur "Burkina: le Premier ministre échange avec les chefs de circonscription administrative"

Laissez un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.


*

4 × 5 =