Burkina: la CJMB renouvelle son bureau sans changer d’ordre de mission

 

La Coordination des jeunes musulmans du Burkina (CJMB) a tenu une conférence de presse samedi dans la matinée à Ouagadougou. L’objectif de cette rencontre avec les Hommes de Médias est de faire part à l’opinion du renouvellement du récépissé tout en présentant la coordination, le bureau et ses objectifs.

 

C’est par une lecture du Coran, qu’a débuté la conférence de presse du samedi 9 novembre. La CJMB se défini comme une structure apolitique à but non lucratif, non syndical créé depuis décembre 2011. Cette structure n’est pas sans objectif. En effet, l’objet de façon spécifique est entre autres de donner une éducation islamique à la jeunesse musulmane du Burkina Faso. Améliorer le cadre de vie des citoyens à travers des activités d’hygiène et d’assainissement. Lutter contre le chômage des jeunes. Soutenir les personnes vulnérables et nécessiteuses. C’est dans ce sens que des actions ont été menées dans l’optique de tenir la coordination dans sa mission. A en croire le président El Hadj Hamoudou Kaboré, il y a eu entre autre des organisations de grandes conférences publiques. Des plantations d’arbres. Des visites de soutien aux détenus de la maison d’arrêt et de correction de Ouagadougou (MACO). Des visites de soutien aux malades effectuées au centre hospitalier universitaire Yalgado Ou2draogo. Des opérations de dons de sang. « Avec ces activités déjà menées, plusieurs réalisations restent en cours. » A-t-il soutenu.

                       « Dans l’avenir, la CJMB projette étendre son champ d’action sur tout le territoire national à travers la mise en place effective des structures régionales ; ambitionne renforcer ses activités déjà en exécution ; envisage la création d’activités génératrice de revenus en vue de réduire le chômage des jeunes par des sessions de formations. » A expliqué El Hadj Hamoudou Kaboré.

Cette conférence se tient dans un contexte d’insécurité sans égale au Burkina Faso. C’est le lieu pour cette coordination de condamner “ces actes barbares qui endeuillent les familles et paralysent l’économie nationale“.

Aussi, la crise qui secoue la communauté musulmane burkinabè a été un sujet de discussion et la CJMB donne sa vision à la cause. Selon le vice président de la coordination, Boukaré Dianda « la coordination n’a pas de partie prit et il faut s’en remettre à Allah. » Tout en regrettant cette crise, il souhaite que les deux camps protagonistes reviennent aux enseignements du Coran et de s’entendre afin de trouver une solution. Pour lui, C’est une crise qui ne contribue pas au bien être de l’islam.

Toutes fois, le bureau nouvellement installé est composé de 37 membres dont 3 femmes. Aussi, la coordination s’est affilié à la Fédération des associations islamique du Burkina (FAIB) et noue de beaux rapports avec les autres associations telle que le CERFI, ou encore l’AEEMB. Il faut noter que la coordination est composée d’une trentaine d’association.

Soyez le premier à commenter sur "Burkina: la CJMB renouvelle son bureau sans changer d’ordre de mission"

Laissez un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.


*

six − trois =