Burkina Faso : 679 fonctionnaires ont vu leurs salaires suspendus

 

Le collectif syndical a tenu une rencontre avec les Hommes de média ce mardi 31 mars 2020 à Ouagadougou. Les sujets du jour ont concerné le bilan de l’après-grève des 120 heures menées par les syndicats, et la gestion de la pandémie par les autorités.

Les 120h de grève menées par les syndicats sont sorties veines. Rien de nouveau n’a été exécuté sur la plateforme revendicative des syndicats après cette lutte. Au contraire, ils ont vu leurs salaires coupés pour certains et suspendus pour d’autres. Selon Bassolman Bazié, porte-parole de la coordination, par ailleurs secrétaire général du CGT-B, ces suspensions de salaires ne sont conformes à aucun texte et sont essentiellement remarquées chez les travailleurs du MENA/PLN. Le pire est que, certaines femmes qui étaient en congés de maternités ont été concernées par ces suspensions de salaires, y compris des agents en stage dans les écoles de formation.

Au total, 679 fonctionnaires ont vu leurs salaires suspendus, soit 153 dans la région des Hauts-Bassins, 25 dans la Boucle du Mouhoun, 142 dans la région de l’Est, 354 au Centre, un (01) fonctionnaire au Centre-nord et 4 autres dans la région du Sud-ouest.

« Du dépôt du préavis de grève jusqu’à son exécution et même jusqu’aujourd’hui, le gouvernement n’a pas jugé utile de mettre en place un cadre de discussion avec notre coalition », a laissé entendre Bassolma Bazié. Il a annoncé que la lutte va se poursuivre jusqu’à obtenir gain de cause.

Autre sujet du jour, c’est la manière de gérer la pandémie du Covid-19 par le gouvernement. Cette façon de gérer la maladie inquiète les syndicats. Pour le porte-parole des syndicats, cette gestion est « prise comme le prétexte royal par le pouvoir pour se permettre tout. Les mesures prises présentent des insuffisances notoires liées essentiellement à l’absence de concertation entre les acteurs et les populations, ainsi que des mesures d’accompagnement … » C’est pourquoi le collectif syndical exige du gouvernement, des mesures d’accompagnement en faveur des populations en détresse ainsi que des mesures de protection des travailleurs du public comme du privé.

 

Soyez le premier à commenter sur "Burkina Faso : 679 fonctionnaires ont vu leurs salaires suspendus"

Laissez un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.


*

2 × 4 =