Burkina : Environ 6 milliards de FCFA pour créer 50 000 emplois au profit des jeunes

 

Le Premier ministre, Christophe Dabiré a reçu en audience dans l’après-midi de ce mardi, une délégation conduite par Hussain Jasim Al Nowais, président du Fonds Khalifa pour le développement de l’entreprise. En effet, l’emploi au profit des jeunes burkinabè, était au menu de cette rencontre.

La coopération entre le Burkina Faso et les Émirats Arabes Unis, se solidifie davantage avec cette rencontre. Dans l’après-midi du mardi 04 février 2020, une signature d’un accord s’est tenue entre le gouvernement burkinabè et les responsables du Fonds Khalifa pour le développement de l’entreprise, une institution basée aux Emirats Arabes Unis.

Il faut noter que cet accord de 10 millions de dollars américains, soit environ 6 milliards de FCFA, a été signé dans la matinée entre le président du Fonds Khalifa pour le développement de l’entreprise, Hussain Jasim Al Nowais et le ministre burkinabè en charge de la Jeunesse, Salfo Tiemtoré, dans le but de créer 50 000 emplois au profit des jeunes burkinabè. C’est d’ailleurs pour faire le point de la mise en œuvre de cet accord au Premier ministre, que la rencontre de cet après-midi tire sa pertinence.

« Nous avons signé cet accord de l’ordre de 10 millions de dollars américains qui va créer des emplois pour les jeunes, en les aidant à s’auto-employer. C’est un prêt à un taux préférentiel. Il vise à créer 50 000 emplois pour les jeunes au Burkina Faso dont 50% ira au profit des femmes et 50% au niveau des hommes », a laissé entendre le président du Fonds Khalifa, à sa sortie d’audience et d’ajouter : « cette visite a été très fructueuse. Nous remercions les autorités burkinabè pour l’accueil chaleureux qui nous a été réservé ».

En rappel, le président du Faso, Roch Marc Christian Kaboré, lors de sa visite de travail à Abu Dhabi le 24 avril 2019 dans la capitale des Émirats Arabes Unis, avait obtenu du Fonds Khalifa pour le développement de l’entreprise, un accord dont l’objectif est d’investir dans l’employabilité des jeunes, la formation, l’autosuffisance des femmes, le développement des micro-projets et des Petites et moyennes entreprises/Petites et moyennes industries (PME/PMI). C’est cet accord qui vient enfin d’être formalisé ici à Ouagadougou.

 

 

1 Commentaire sur "Burkina : Environ 6 milliards de FCFA pour créer 50 000 emplois au profit des jeunes"

  1. Bonjour!!!
    Vraiment c’est une très bonne initiative que ces deux pays ont créés

Laissez un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.


*

deux + 5 =