Burkina : Création d’une banque d’agrobusiness pour booster le secteur agricole

 

Le ministère de l’agriculture a procédé ce mardi 04 février 2020, au lancement du Projet d’appui à la création d’une banque d’agrobusiness (PACBA). Un projet qui va contribuer davantage à promouvoir le secteur agricole au Burkina Faso.

Pour le développement du secteur agricole burkinabè, un projet d’appui à la création d’une banque d’agrobusiness est mis en place, dont le financement s’élève à cinq (05) milliards FCFA. En effet, ce projet entend relever les défis du secteur agricole, notamment l’intensification et la diversification de la production, l’accès des acteurs du secteur au financement, puis la liaison entre la production et le marché.

Pour le ministre de l’agriculture, Salifou Ouédraogo, ce projet permettra à la Banque agricole du Faso (BADF) d’amortir les éventuels chocs liés aux aléas climatiques, et la variation des prix des produits intrants agricoles, à travers la mise en place de l’assurance agricole et le dispositif de warrantage, puis la tierce de détention. Il faut souligner que la Banque africaine de développement (BAD) va apporter cinq (05) milliards FCFA à l’Etat burkinabè pour sa participation au capital de la BADF. En effet, cet appui aidera à mettre en place un dispositif de sécurisation de l’environnement de financement agricole, à hauteur de 989 millions de francs CFA.

Selon Pascal Yembiline, représentant pays de la BAD au Burkina Faso, l’agriculture burkinabè occupe une place prépondérante dans l’économie nationale car, elle fournit 61,5% des revenus monétaires des ménages agricoles mais le secteur ne reçoit que 3,5% des financements bancaires, et ses activités restent très dépendantes de la variabilité des conduites agro-climatiques. A l’en croire, l’élargissement de l’accès au financement et la proposition des produits de couvertures contre certains risques agricoles, permettront à ce projet (PACBA) d’être une réponse adaptée en faveur des populations, notamment paysannes, qui sont constamment confrontées au double défi des aléas climatiques et l’absence des ressources pouvant soutenir leurs investissements dans le secteur.

Il faut rappeler que l’objectif dudit projet est de contribuer à l’augmentation du taux de croissance du secteur agricole et à l’amélioration de sa productivité, en vue d’une réduction de la pauvreté en renforçant la résilience du milieu rural burkinabè. A cet effet, le lancement officiel du projet est accompagné par un atelier de formation pour renforcer les capacités de son personnel.

 

Soyez le premier à commenter sur "Burkina : Création d’une banque d’agrobusiness pour booster le secteur agricole"

Laissez un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.


*

14 + trois =