Budget 2020 de l’Etat burkinabè : 2 233,316 milliards FCFA en recettes et  2 518,456 milliards FCFA en dépenses

 

La première conférence de presse du gouvernement de l’année 2020 s’est tenue ce jeudi 9 janvier à Ouagadougou. Pendant deux heures d’échanges avec les Hommes de médias, trois membres du gouvernement à savoir, le ministre de l’économie, des finances et du développement Lassané Kaboré, Edith Clémence Yaka, ministre délégué chargé du budget et Rémis Fulgance Dandjinou, ministre de la communication et des relations avec le parlement, porte-parole du gouvernement, étaient au rendez-vous pour aborder les grandes questions du moment dont la question sécuritaire et celle du budget de l’Etat.

Par rapport à la situation sécuritaire, Rémis Fulgance Dandjinou est revenu sur l’incident qui s’est produit ce mercredi 8 janvier dans une école Franco-Arabe au secteur 38 de Ouagadougou. En effet,  un engin explosif a explosé dans les mains d’enfants dans une école franco-arabe faisant un total de 4 blessés dont 2 graves. Mais le ministre a appelé à une retenue des uns et des autres quant au fait de relayer des informations pouvant entraîner la psychose au sein des populations alors qu’il n’en est rien véritablement. Selon le ministre, l’engin explosif n’était pas une grenade en réalité et des investigations sont menées pour résoudre cette énigme. Pour les questions d’actualité du budget national, Lassané Kaboré est celui qui a été chargé de faire le point sur la mise en œuvre du budget, exercice 2020.

Selon Lassane Kabore, ministre de l’économie, des finances et du développement, les axes prioritaires du budget 2020 reposent sur les axes stratégiques du PNDES et les défis de la conjoncture économique et sociale. Ces axes se déclinent autour du renforcement de la sécurité et de la cohésion sociale, de la promotion de la bonne gouvernance, du développement du capital humain et de la dynamisation des secteurs porteurs pour l’économie. En ce qui concerne le renforcement de la sécurité et de la cohésion sociale, le ministre a indiqué que le gouvernement s’attèlera à apporter des réponses fortes et diligentes aux attaques terroristes et au problème de l’insécurité dont le pays fait l’objet, pour préserver la paix, la sérénité et la quiétude. Mais pour ce faire, il faut y mettre selon lui, des ressources importantes pour l’amélioration de l’action des forces de défense du territoire et de sécurité intérieure, ainsi qu’à la consolidation du tissu social menacé de dégradation du fait de la situation sécuritaire nationale.

Le budget de l’année 2020

Le budget de l’État, exercice 2020, s’établit à 2 233,316 milliards de francs CFA en recettes et à 2 518,456 milliards de francs CFA en dépenses d’après le ministre de l’économie, des finances et du développement. Les recettes propres de l’Etat se chiffrent à 1 894,780 milliards de francs CFA contre 1 697 milliards de francs CFA en 2019, soit un accroissement de 197,780 milliards de francs CFA ou de 11,65%. Elles sont constituées essentiellement de recettes fiscales qui représentent 87,30% du total en 2020. Les recettes propres représentent 84,84% des recettes totales du budget de l’État contre 86,82% en 2019. Quant aux ressources extérieures, elles se chiffrent en 2020 à 338,536 milliards de francs CFA contre 257,564 milliards de francs CFA en 2019, soit une hausse de 80,972 milliards de francs CFA ou de 31,44%. Les dépenses du budget de l’État se chiffrent à 2 518, 45 milliards de francs CFA en 2020 contre 2 213,29 milliards de francs CFA pour 2019. Elles sont constituées de dépenses courantes pour un montant de 1 642,29 milliards de francs CFA et de dépenses en capital pour 876,16 milliards de francs CFA correspondant à des parts relatives respectives de 65,21% et 34,79%, contre 71,39% et 28,61% en 2019 et 55,05% et 44,95% en 2018.

Ce budget sera utilisé dans différents domaines de la vie socio-économique d’après le ministre des finances. Des résultats sont attendus de l’exécution du budget de l’Etat dans le domaine de l’eau potable, au niveau de l’assainissement des eaux usées et excrétas, au niveaux des aménagements hydrauliques, de la formation professionnelle et de la promotion de l’entrepreneuriat des jeunes, au niveau de l’enseignement supérieur, de la recherche scientifique et de l’innovation, au niveau de l’éducation nationale, de l’alphabétisation et de la promotion des langues nationales, et enfin au niveau de la santé. Des fonds seront également alloués pour le développement  de ce secteur. En ce qui concerne le développement du capital humain, les actions entreprises dans les domaines de la santé, de l’éducation, de l’enseignement supérieur et de la recherche, de l’eau potable et l’assainissement, de l’insertion de la jeunesse et des femmes dans l’activité économique, seront intensifiées pour tirer profit de ce potentiel et faire du dividende démographique une réalité.

 

Biba DERRA

 

Soyez le premier à commenter sur "Budget 2020 de l’Etat burkinabè : 2 233,316 milliards FCFA en recettes et  2 518,456 milliards FCFA en dépenses"

Laissez un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.


*

2 × un =