Bâtiment et travaux publics : de l’innovation dans l’entreprise Kanazoé et Frères

 

La ville de Ouagadougou fait partie des villes d’Afrique en plein développement en matière d’infrastructures. On voit de plus en plus de belles constructions, de maisons en hauteur ou encore des routes. En plus, au fur et à mesure, l’on n’a pas besoin qu’une société étrangère s’installe au Burkina pour assurer la bonne conduite de ces travaux. C’est une preuve que la ville évolue et que certaines sociétés de la place sont aptes à assurer cette tâche.

L’entreprise Kanazoé et frère (K.F) a convié des journalistes à un voyage de presse le jeudi 31 octobre 2019. L’objectif de ce voyage est de visiter avec les Hommes de Médias, les différents sites de cette entreprise burkinabè. C’est une entreprise qui opte pour la modernisation et l’innovation dans le secteur du bâtiment et des travaux publics (BTP). Plusieurs types de bétons sont utilisés pour la construction des échangeurs ou encore des bâtiments en hauteur. Parmi les meilleurs, il y a ce qu’on appelle les dalles “précontraintes“ . C’est une technique qui permet de réduire, non seulement, l’épaisseur de la dalle mais aussi son poids tout en restant 2 à 3 fois plus résistante que les dalles ordinaires ou bétons armés.

La centrale “Naab ma tanga“ a été le 1er site visité. C’est une centrale située sur la route de Pô qui emploie une quinzaine de personnes. Selon le responsable chargé du contrôle, Ignance Hien, cette centrale existe depuis 2009 et est fonctionnelle à partir de 2015. La spécialité de cette centrale est la fabrication de bétons prêts à être exploités, avec l’intervention d’ordinateur dans le mélange du gravier, du sable et de l’eau. A en croire Ignance Hien, 350 m3 de béton est la fabrication en moyenne par jour de la centrale.

Sur la route de Ziniaré est située la carrière Maneg Song, qui est la plus grande carrière de production de granites au Burkina Faso. C’est un site de 200 ha, pouvant produire 150.000 tonnes de granites par jour. Dans ce site, sont fabriqués les bétons dit “précontraints“ , des briques ou encore des pavés. D’après le superviseur Aimé Williams, pour 10h de production, 3 000 briques sont fabriquées.

Spécialisée dans la fabrication de bétons, l’entreprise a proposé à la Société nationale burkinabè de l’électricité (SONABEL) de faire des poteaux électriques en béton. Après la validation de cette proposition, les premiers poteaux électriques en béton ont été observés sur place. Aussi, ladite entreprise intervient dans la construction d’échangeurs à Ouagadougou. Celui du Nord notamment, en est un exemple.

Par ailleurs, il faut noter que c’est cette entreprise qui est en charge de la construction du bâtiment principal du futur siège de la télévision nationale (RTB), un bâtiment R+5 qui sera situé dans une cours de 5000 m2. Environ 150 ouvriers sont à la tâche pour l’exécution de ce bâtiment dans un délai de 24 mois dont 8 mois se sont déjà écoulés.

Soyez le premier à commenter sur "Bâtiment et travaux publics : de l’innovation dans l’entreprise Kanazoé et Frères"

Laissez un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.


*

19 − 13 =