Attaque de la poudrière de Yimdi : Le Sergent-chef Sanou Ali et sa bande  face aux juges du Tribunal militaire

 

Le Sergent-Chef Sanou Ali et 21 autres personnes font face aux juges du tribunal militaire depuis le  mardi 28 mars 2017. Ils sont entendus dans le cadre du procès portant sur l’attaque de la poudrière de Yimdi survenue dans la nuit du 21 au 22 janvier 2016.

Environ deux mois après le procès de Madi Ouédraogo et 28 autres personnes, les juges du Tribunal militaire jugeront les inculpés dans l’affaire de l’attaque de Yimdi à partir de ce mardi. Le Sergent-Chef Sanou Ali et 21 autres de ses frères d’arme de l’ex Régiment de sécurité présidentielle devront répondre de plusieurs chefs d’accusation. Il s’agit de complot militaire, désertion à l’étranger en temps de paix, détention illégale d’armes à feu, violences et voies de faits, recels de malfaiteurs et complicité de vol aggravé. S’ils sont reconnus coupables des faits qui leur sont reprochés, ils risquent la peine de mort.

L’attaque de la poudrière de Yimdi est intervenue dans la nuit du 21 au 22 janvier 2016, moins de dix jours après les attaques terroristes du restaurant bar Cappuccino et de l’hôtel Splendide. Cette attaque s’était soldée par un blessé et des armes emportées par les assaillants. La riposte militaire qui a suivi, a permis aux hommes du Général Pingrenoma Zagré de mettre aux arrêts des présumés coupables dans la région de Po. Présenté comme le cerveau de l’attaque de la poudrière, le Sergent-Chef Sanou Ali avait réussi à rejoindre la Côte d’ivoire avant que les autorités de ce pays ne le livrent au Burkina Faso. A noter que le Sergent-Chef Sanou Ali est inculpé dans plusieurs autres affaires dont la répression des 30 et 31 octobre et le putsch manqué de septembre 2015. Il a aussi comparu devant les juges aux cotés de Madi Ouédraogo en décembre-janvier 2017.

 

Soyez le premier à commenter sur "Attaque de la poudrière de Yimdi : Le Sergent-chef Sanou Ali et sa bande  face aux juges du Tribunal militaire"

Laissez un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.


*

19 − sept =