Assemblée sectorielle 2019 des projets et programmes : Appréciation des performances des projets

 

L’ouverture des travaux d’une Assemblée générale et sectorielle des projets et programmes, s’est tenue dans la matinée de ce vendredi à Ouagadougou. L’objectif de cette rencontre est d’apprécier les performances des Projets et programmes de développement (PPD) afin d’évaluer leur contribution au développement économique et social du Burkina Faso, sans oublier d’identifier des mesures globales et spécifiques pour plus d’efficacité dans leur gestion.

En tant que Chef de file du secteur « Environnement, Eau et Assainissement » , le ministère de l’Eau et de l’assainissement (MEA) en collaboration avec les autres départements ministériels du secteur que sont, le ministère de l’Urbanisme et de l’habitat (MUH) et le ministère de l’Environnement, de l’économie verte et du changement climatique (MEEVCC), organise ce vendredi 02 août 2019, l’Assemblée sectorielle 2019 des projets et programmes sous leurs tutelles techniques.

Dans l’optique de faire de l’investissement public non seulement, un levier important de croissance économique et de lutte contre la pauvreté mais aussi, pour améliorer l’efficacité des projets et programmes en vue d’un meilleur impact sur le développement, des instances de suivi de sa mise en œuvre ont été instituées dont les assemblées sectorielles. En effet, ces instances statuaires se tiennent tous les deux (02) ans, en prélude à la session de l’Assemblée générale.

Pour ces assises, l’évaluation va porter sur le cumul des années 2017 et 2018. « Le ministère de l’Urbanisme et de l’habitat ne disposant pas de Projet ou programme relevant de notre secteur de planification, ce sont au total vingt-neuf (29) projets et programmes de développement dont vingt-trois (23) au titre du MEA et six (06) pour le compte du MEEVCC, qui ont été évalués sur la base de critères et d’indicateurs de performance en relation avec l’efficacité et la bonne gouvernance » , a laissé entendre le ministre de l’Eau et de l’Assainissement, Niouga Ambroise OUEDRAOGO. A l’en croire, les performances des projets et programmes ainsi que les résultats de l’évaluation, feront l’objet d’une communication lors des travaux de cette rencontre.

Toutefois, le ministre n’a pas manqué de souligner que sur un total de vingt-neuf (29), sept (07) projets ou programmes sont classés au premier rang et qualifiés de « vert » . Cela signifie qu’ils produisent des résultats visibles et ont un impact important sur le développement. En outre, treize (13) projets ou programmes sont classés au deuxième rang, donc « orange« . Dans ce cas, ces projets ou programmes de développement produisent des résultats assez visibles et ont un impact moyen sur le développement. Et enfin, neuf (09) autres projets ou programmes sont classés au troisième rang et qualifiés de « rouge« . Ces projets présentent tous les risques de non atteinte des objectifs qu’ils poursuivent. Leurs résultats sont peu visibles et ils ont un faible impact sur le développement.

A l’analyse, selon Niouga Ambroise OUEDRAOGO, il ressort que l’évaluation cumulée des deux années (2017 et 2018) présente un résultat moyen dans l’ensemble. Tout en souhaitant plein succès à ces travaux qui vont permettre de produire un rapport de performance à l’attention de la plénière de l’Assemblée générale des Projets et programmes de développement (PPD), le ministre a déclaré ouvertes les assises de l’Assemblée sectorielle 2019 des projets et programmes du secteur « Environnement, Eau et Assainissement » .

 

 

Soyez le premier à commenter sur "Assemblée sectorielle 2019 des projets et programmes : Appréciation des performances des projets"

Laissez un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.


*

huit − sept =