« NE Yam Daabo » : Le nouvel album de l’artiste SOFIANO

Après quelques années d’absence sur la scène musicale, l’artiste musicien Sofianou Kanazoé alias SOFIANO est de retour avec un deuxième album de 16 titres baptisé « NE YAM DAABO » qui signifie « Avec votre consentement » en langue mooré. Un opus de variété musicale qu’il place sous le signe de « maturité ». L’œuvre a été dédicacé dans la soirée d’hier jeudi, 20 octobre 2016 à l’institut Burkinabè à Ouagdougou.

  dsc00904 « Zouk, afro zouk, du coupé décalé… ». C’est une coloration musicale composée de 16 titres que l’artiste a mis sur le marché. Chanté en français dioula et bien entendu en mooré, l’artiste dans son deuxième album repeint les réalités de la vie quotidienne. Doosé, comme ça, bébé chou, bola ou galacé…, Sofiano véhicule un message d’amour de paix l’union et la cohabitation entre les hommes. Il rend également hommage aux disparus à travers un titre qu’il intitule « Salut l’artiste ».

dsc00902« Aujourd’hui est un grand jour que beaucoup comme moi attendaient » ; nous dit l’artiste. Parlant de l’album, l’artiste s’est dit passer un bon temps pour préparer et mettre sur le marché quelque chose de qualité apprécié par tout le monde. Ce qui prévalu tout ce temps d’absence sur la scène musicale. « Nous avons préféré prendre notre temps pour faire un album de qualité qui respecte les normes internationale que de nous hasarder dans les singles », dit’ il.

Pour la réussite cet album, l’artiste a eu le soutien d’Ariel Sheney de la Côte d’Ivoire et l’artiste Imilo le Chanceux du Burkina qui ont acceptés faire un featuring chacun avec lui. Egalement le soutien des frères artistes à l’exemple de Floby, Dez Altino, Agozo….

« Maturité »

dsc00908L’artiste a placé ce deuxième album sous le signe de « maturité » parce que pour lui, « Sofiano vient de loin » et que son premier album l’a beaucoup appris. Sofiano dit avoir plus d’expérience et de professionnalisme qui l’aidera à aller plus loin d’où la « maturité »

S’agissant toujours de « maturité », l’artiste dit reconnaitre les erreurs qu’il avait commis lors de ses sorties hasardeuses où il fustigeait la presse dans son ensemble. Pour lui, cet album est une occasion de demander pardon et de se réconcilier avec cette presse qui pour lui « sans eux » ne pourra jamais aller loin. Il a de ce fait demandé pardon publiquement à la presse nationale et internationale pour les erreurs qu’il a commises. « Je demande pardon non pas à la presse nationale seulement mais à la presse internationale aussi. Je ne suis pas parfait et je tiens à m’excuser auprès de tous ceux que j’ai offensés à travers mes propos » dit’ il.

Du commerce à la musique

L’artiste Sofiano est issu d’une famille commerçant. Natif de la ville de Pouytenga à environ 100 km de Ouagadougou, l’artiste aurait préféré la musique au commerce que son père lui avait imposé. « Mon père n’a jamais été d’accord que je chante et je me suis battu corps et âme pour le convaincre à m’accorder cette autorisation » dit l’artiste. Et pour réussir son talent, il n’est pas allé chercher loin, il s’est juste s’inspiré de l’artiste Burkinabè Floby qu’il prenait comme son idole et ces talents vont le poursuivre jusqu’à rencontrer Floby qui lui donnera un coup de main pour la sortie de son premier album.

Soyez le premier à commenter sur "« NE Yam Daabo » : Le nouvel album de l’artiste SOFIANO"

Laissez un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.


*

4 × 2 =