Fédération Burkinabè de karaté Do : Pas de Championnat national sans réconciliation estime le cadre de réflexion

Le championnat national de karaté Do se tiendra les 27 et 28 août prochain à Ouagadougou. Ce championnat marqué par une crise que traverse les adeptes de l’art martial se tiendra dans une atmosphère tendu occasionnant une division au sein de la discipline. Pour ce faire, le cadre de réflexion qui regroupe six (6) ligues et un district a rencontré la presse hier jeudi 25 août 2016 dans l’après-midi pour manifester leur volonté de ne pas prendre part à ce championnat et donner le danger que ce championnat pourrait occasionner.

DSC08731  « Compte tenu qu’il n’y a pas d’urgence à organiser un championnat national en temps de crise, vu l’importance d’une assemblée générale vérité réconciliation, vu l’impasse dans lequel se trouve le karaté, nous, membres du cadre de réflexion rejetons le championnat national que nous jugeons inopportun car susceptible de plonger les karatés ka dans une crise sans précédent, insistons sur la tenue effective de l’assemblée générale prévue le 4 septembre 2016 qui devra permettre aux adeptes de la discipline d’échanger directement et de proposer des solutions de sortie de crise, proposons l’organisation d’une élection libre, transparente et crédible d’un nouveau bureau fédéral dans le respect des textes régissant le sport au Burkina et le karaté en particulier ». Ce sont là les propos tenus par cadre de réflexion pour manifester leur désir de ne pas prendre part à cette compétition qui se tiendra ce week-end.

DSC08738Ce cadre de réflexion qui regroupe la ligue du centre, centre-ouest, centre-nord, centre-est, boucle du Mouhoun, la ligue du nord et le district de Banfora estime que le championnat ne pourra se tenir sans les clubs de ces ligues qui pour eux sont officiellement reconnus par la fédération et animent régulièrement le  championnat national. La conférence a été animée par les  responsables de ces ligues et district.

DSC08743« Nous ne sommes pas contre l’organisation d’un championnat national mais nous souhaitons une résolution de la crise qui secoue le karaté Do Burkinabè » nous dit Taryam Ouédraogo de la ligue du centre-nord. Pour lui « ce championnat ne respectera les règles du karaté Do » et il « est important de résoudre la crise qui se vit  au sein du groupe ». Il interpelle par ailleurs les parents à ne pas amener leurs enfants compétir  au championnat car pour lui « constitue un risque ».

DSC08744Le coordinateur Evariste Bagré se lance dans la même veine. Il propose de réunir les protagonistes de la crise autour d’une table pour discuter et essayer de  trouver des pistes de résolution, aller à l’élection avant de parler de l’organisation du championnat.

Soyez le premier à commenter sur "Fédération Burkinabè de karaté Do : Pas de Championnat national sans réconciliation estime le cadre de réflexion"

Laissez un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.


*

16 + quinze =