Bertand Traoré : L’élément clé de l’entre-jeu de l’Olympique Lyonnais ; la révélation du football Burkinabè !

Bertrand Traoré est un footballeur international Burkinabè né à Bobo Dioulasso en 1995. Après un bref passage chez les blues de Chelsea en Angleterre où il n’a jamais pu se montrer à la hauteur des attentes, il est prêté au club Néerlandais de l’Ajax avant d’atterrir ligue 1 Française avec le club Rhodanien de l’Olympique Lyonnais. Il a marqué 7 buts en 43 sélections avec le Burkina Faso depuis 2011.

Rapide et talentueux, le jeune Bertrand est repéré par l’AJ Auxerre alors qu’il évoluait au centre de formation de l’ASF de Bobo Dioulasso. Il intègre le centre de formation de l’AJ Auxerre à 14ans (2009) avant de le rejoindre quatre années plus tard (2013) où il passe professionnellement en Décembre de la même année. Un mois après, (janvier 2014) ne faisant pas partie du projet du club cette année-là mais qui espère toujours sur lui, il est prêté pour six mois au club néerlandais de vitesse Arnhem, pour parfaire ses capacités en gagnant un peu plus de temps de jeu.

Le prêt étant prolongé d’une saison, il s’illustre cette fois-ci en terminant meilleur buteur du club durant la saison. A son retour de prêt, Bertrand gagne du temps de jeu en équipe première de Chelsea en inscrivant quatre buts en seize rencontres toutes compétitions confondues avec le club Londonien. En août 2016 il est à nouveau prêté à l’Ajax d’Amsterdam, avec lequel il réussit une belle saison en inscrivant treize buts en 39 rencontres toutes compétions confondues (voir les stats de sa carrière). Une saison couronnée par une seconde place en championnat à un point du champion Feyenoord Rotterdam, ainsi qu’une glorieuse finale en Ligue Europa perdue face aux Reds Devils de Manchester United (0 – 2).

En sa qualité de joueur vedette de l’équipe, l’Olympique Lyonnais s’attache de ses services en juin 2017 et l’offre un bail de cinq années. Ce recrutement est le plus important pour le club Français, car il devient incontestablement le joueur vedette du club qui apportera sans doute une plus-value à son équipe.

Et parlant de joueur vedette, une statistique élaborée par bwin montre que le recrutement d’un joueur de grand talent fait très souvent la différence et améliore les résultats de l’équipe. Tout d’abord, l’analyse de bwin met en évidence les équipes qui ont fait l’achat le plus cher de leur championnat sur les 10 dernières saisons. Et cela ne fait aucun doute qu’il est bénéfique pour le club d’être à la « une » des journaux avec un joueur vedette. Et au-delà de l’aspect informatif, près des deux tiers des équipes finissent la saison en première ou seconde position et elles ont 86% de chance pour finir dans le top quatre après cet achat. Poussant un peu l’étude à un championnat précis et aux 10 plus gros transferts, nous avons découvert que les équipes qui font plus d’un seul achat, ont une grande chance d’améliorer leur total de points. Alors que les équipes qui n’ont pas fait un investissement conséquent ont moins de chance pour progresser au niveau de leur total de points.

Ainsi, partant de l’énorme apport des joueurs « vedette » dans un club sur les dix dernières années, il ressort de l’étude de bwin que 18 joueurs ont signé pour le transfert d’un montant supérieur à 50% du budget de transfert d’un club. Concernant les équipes qui ont fait moins de deux transferts, seulement quatre d’entre elles ont eu un impact négatif sur leur première saison. Plus récemment, Sadio Mané  qui a coûté un peu plus de la moitié du budget de Liverpool la saison dernière, a aidé cette équipe à gagner 16 points d’avance par rapport à la saison précédente. Un autre exemple est Dimitri Payet qui a coûté environ 60% du budget de Marseille et qui, a permis au club marseillais d’avoir 14 points de plus au championnat.

1 Commentaire sur "Bertand Traoré : L’élément clé de l’entre-jeu de l’Olympique Lyonnais ; la révélation du football Burkinabè !"

  1. L’article sur Bertrand Traoré est bien mais truffé de fautes qui lui enlève sa saveur. Prenez un peu plus de temps pour relire les papiers à publier. Courage!

Laissez un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.


*

dix-neuf + deux =