AG extraordinaire de la Caisse Baitoul Maal : Bilan de l’année écoulée

Le Conseil d’Administration de la Caisse Baitoul Maal a convié tous les membres à une Assemblée générale annuelle qui s’est tenue samedi à Ouagadougou. Plusieurs points étaient à l’ordre du jour.

La Caisse d’épargne et de crédit Baitoul Maal est une institution de micro finance qui entend apporter sa contribution au développement de l’économie nationale. Elle s’est fixée comme ambition de trouver des solutions adaptées aux besoins de financement à travers les produits de la finance islamique. En effet pour faire le bilan de l’année écoulée, une Assemblée générale extraordinaire s’est tenue le samedi 22 juin 2019 en présence des Agents de la caisse et du président du Conseil d’administration. A cette occasion, quatre résolutions ont été adoptées.

En ce qui concerne la première résolution, l’Assemblée générale extraordinaire réunie en sa séance du 22 juin 2019 a adopté les rapports d’activités 2018 du Conseil d’administration, du Comité de crédit et du conseil de surveillance de la caisse Baitoul Maal. Cette résolution a été adoptée à l’unanimité. La deuxième résolution consiste à l’adoption des états financiers 2018, qui a été adoptée à l’unanimité. Quant à la troisième résolution, l’Assemblée a affecté le résultat de 77 406 292 FCFA en report à nouveau. Une résolution qui a été également adoptée à l’unanimité. Pour la quatrième résolution, ladite Assemblée a donné quitus aux membres du Conseil d’administration, du Comité de crédit, et du Conseil de surveillance pour leur gestion de l’exercice 2018. Cette résolution a été aussi adoptée à l’unanimité.

Pour le président du Conseil d’administration, Moustapha Ouédraogo, « c’est une Assemblée générale annuelle qui doit examiner les différents rapports des organes qui sont, le Conseil d’administration, le Comité de crédit et le conseil de surveillance puis en même temps examiner et adopter les états financiers de l’exercice écoulé ». Au niveau des états financiers, selon monsieur Ouédraogo, le résultat 2018 est excédentaire de 77 millions. Il a saisi l’occasion pour saluer les acteurs qui sont les principaux collaborateurs (Agents) et les responsables des différents organes pour ce travail formidable.

« Le Conseil de surveillance, comme son nom l’indique, c’est l’œil du trésor au niveau des institutions des microfinances », a laissé entendre Dakié Nouhoum, le président du conseil de surveillance de la caisse Baitoul Maal. A l’en croire, le Conseil de surveillance doit veiller au bon fonctionnement de la caisse pour le respect des textes en vigueur et veilleur aussi à la régularité des comptes. Ledit conseil doit veiller surtout à éviter les irrégularités et les dérives au niveau de la caisse. « Ce qui fait que nous devons contrôler la comptabilité, le service de crédit et le fonctionnement d’ensemble de l’institution », a-t-il soutenu.

Concernant les difficultés rencontrées pour l’année 2018 au niveau du conseil de surveillance, monsieur Dakié a souligné deux sorties prévues et non réalisées, tout en précisant un manque de matériels pour les agents.

Dans le souci de faciliter l’accès à ses services, la Caisse Baitoul Maal a développé une politique de proximité avec l’ouverture progressive des agences dans les grandes villes notamment Bobo-Dioulasso, Dori, Ziniaré et Ouagadougou. Notons qu’en 2018, elle a continué l’extension de son réseau avec l’ouverture de deux services, respectivement, à Zorgho et à Boussé.

 

Soyez le premier à commenter sur "AG extraordinaire de la Caisse Baitoul Maal : Bilan de l’année écoulée"

Laissez un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.


*

14 + 18 =