ACSF/Afrique: Réinventer le système éducatif du Burkina Faso

L’Agence de conseil de service et de formation pour le développement de l’Afrique (ACSF/Afrique) a tenu dans la matinée de ce lundi 9 septembre 2019 une conférence de presse à Ouagadougou. Il s’agit d’annoncer le Forum citoyen des acteurs et partenaires de l’éducation (FORCAPE) qui se tiendra les 12, 13 et 14 septembre sous le thème « Quel engagement des acteurs et des partenaires de l’éducation dans le contexte politique et sécuritaire actuel et face aux autres nouveaux défis internes et externes de l’éducation au Burkina Faso. »

Se dérouleront les 12, 13 et 14 septembre 2019, le Forum citoyen des acteurs et partenaires de l’éducation (FORCAPE) à Ouagadougou à la médiathèque nationale. L’objectif de cette édition, quatrième du genre, est de créer un cadre d’échange entre les institutions intervenant dans le niveau éducatif du Burkina Faso. « Le FORCAPE veut être un cadre qui permet de mutualiser les forces, de renforcer la cohésion sociale entre les acteurs et partenaires de l’éducation et pour ainsi implémenter un système éducatif capable de prendre en compte les exigences du développement économique et social de notre pays. » a laissé entendre l’administrateur général de l’ACSF/Afrique Roger Valia. D’après son propos, les derniers résultats des examens ne sont pas satisfaisant et le rôle de ce forum est d’autre part identifier les causes du dysfonctionnement de l’éducation du Burkina afin de réinventer un système éducatif gage du développement du Burkina.

Selon Roger Valia, cette quatrième édition du forum connait une innovation au vue des évènements que traverse le pays. En effet, il (le FORCAPE 2019) comportera six grands axes ; Il s’agit de mener des réflexions autour du thème, de donner un espace de conseil d’information de renseignements, d’orientation d’assistance et d’accompagnement, l’espace “Youpi, vive les vacances“, la caravane de plaidoyer pour une éducation de qualité, la soirée d’hommage et de reconnaissance et enfin le salon des acteurs et partenaires de l’éducation. A en croire l’administrateur général, le FORCAPE a été ouvert de façon officielle le 25 juillet 2019 par deux axes dont l’espace de conseil d’information de renseignement, d’orientation, d’assistance et d’accompagnement.

Le système éducatif est en crise. Une crise profonde qui n’est pas prête de changer sans une prise de conscience collective. C’est ainsi que le ACSF/Afrique se fait pour mission de réinventer ce système car « l’éducation est le moteur du développement. » « Si vous n’avez pas un bon système éducatif, vous ne pouvez pas vous développer. » a déclaré le professeur Fernand Sanou président du conseil scientifique de l’ACSF/Afrique. Pour lui, l’éducation est à la base du développement d’une Nation. A cet effet, il explique comment un bon système éducatif peut changer un pays à l’instar du Japon qu’il cite à titre d’exemple. En tant que président du conseil scientifique de l’ACSF/Afrique, Fernand Sanou promet accompagner le projet en apportant son expérience. Pour lui, pour relancer le moteur du développement qu’est l’éducation, il faut que les burkinabè aient un système décidé par eux même et propre en leur culture.

Les journées du 12, 13 et 14 septembre seront marquées pas des panels et des ateliers qui auront des thèmes en rapport avec l’éducation. Ce sera une occasion pour l’ACSF/Afrique d’inviter les parents à s’inclure davantage dans l’éducation de leurs enfants. Roger Valia ne finira pas sans remercier les patrons de ces activités d’où Alkassoum Maïga, ministre des enseignements supérieur et de la recherche scientifique et de l’innovation et Stanislas Ouaro ministre de l’éducation nationale de l’alphabétisation et de la promotion des langues nationales. Par ailleurs, cette activité a pour marraine Hélène Marie Laurence Ilboudo/Marchal ministre de la femme de la solidarité nationale, de la famille et de l’action humanitaire.

Soyez le premier à commenter sur "ACSF/Afrique: Réinventer le système éducatif du Burkina Faso"

Laissez un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.


*

vingt − onze =