50 Ambassadeurs en croisade contre le gaspillage d’eau et d’énergie au Burkina

L’Entreprise Farafina Eco-Engineering et ses partenaires ont envoyé samedi en mission, cinquante  »Ambassadeurs » pour sensibiliser leur entourage. Appris par l’AIB, cette sensibilisation porte sur la nécessité d’économiser l’eau et l’énergie, en vue d’une meilleure répartition de ces ressources avec les plus défavorisés.

‘’ Les 50 Ambassadeurs EE++’’ envoyés en mission le samedi 14 juillet 2018, ont d’abord étés présélectionnés suite à un appel à candidature qui a recueillie près de 260 candidats. Ces jeunes et adultes qui  viennent de plusieurs provinces du Burkina Faso, sont des étudiants, des journalistes, des ingénieurs, des fonctionnaires, des particuliers… Pendant 45 jours, ils vont utiliser divers canaux dont les réseaux sociaux pour sensibiliser leur audimat sur la nécessité d’économiser l’eau, l’énergie et le carburant dans les transports. Avant de les envoyer sur le terrain, l’entreprise Farafina Eco-Engineering et ses partenaires les ont outillés à travers une formation en ligne pendant cinq jours (9 au 13 juillet) et une formation pratique le samedi 14 juillet 2018.

Selon la Directrice générale de Farafina Eco Engineering, Kadidja Simboro, au vu des pratiques en cours au Burkina Faso, il est possible de réduire sa consommation en eau et en énergie, sans réduire son confort. Outre l’avantage de ne plus payer des factures salées, ces gestes économes permettent de préserver l’environnement en le polluant moins mais surtout de mieux partager les ressources en eau et énergie avec les populations les plus démunies, a-t-elle ajouté. Les formateurs Kadidja Simboro, Malick Lengani, Aly Simboro et Daouada Gassama ont communiqué aux ‘’Ambassadeurs EE++’’ beaucoup d’astuces pour économiser ces deux ressources et le carburant dans le transport.

Au niveau énergétique, ils ont entre autres, recommandé d’utiliser des équipements peu énergivores mais efficaces, de débrancher les appareils après utilisation, d’installer des détecteurs de présence, des prises programmées et surtout de penser aux énergies renouvelables. Au plan hydraulique, les formateurs ont insisté sur le fait d’identifier et de réparer les fuites d’eau, de penser à recycler les eaux grises (toilettes et vaisselles) et de pluie, d’utiliser des chasses d’eau économes, de se munir d’asperseurs et des minuteurs pour l’arrosage du jardin et à utiliser la technique de goutte à goutte pour l’irrigation…

Enfin, les communicateurs ont fait cas des techniques écologiques de cuissons et de conservation des aliments ainsi que de la nécessité de consulter un architecte ou un spécialiste en isolation thermique avant la construction d’un bâtiment.

Soyez le premier à commenter sur "50 Ambassadeurs en croisade contre le gaspillage d’eau et d’énergie au Burkina"

Laissez un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.


*

sept + dix-sept =