18ème Journée Africaine de la Technologie et de la Propriété Intellectuelle: Message du ministre du commerce, de l’industrie et de l’artisanat

Le 13 septembre de chaque année, date anniversaire de la création de l’Organisation Africaine de la Propriété Intellectuelle (OAPI), la communauté africaine célèbre la Journée Africaine de la Technologie et de la Propriété Intellectuelle.

Cette journée, instituée en 1999 par la conférence des Chefs d’Etat et de Gouvernement des pays membres de l’Union Africaine, est l’occasion pour les Etats, la société civile et nos partenaires au développement, d’analyser les politiques, les stratégies et les pratiques impliquant la propriété intellectuelle et la technologie en vue de parvenir à une diversification de l’économie et des emplois décents.

C’est pourquoi, à l’instar de la communauté africaine, notre pays, membre de l’Organisation Africaine de la Propriété Intellectuelle (OAPI) célèbre cette journée pour sensibiliser les opérateurs économiques, les chercheurs, les étudiants et les jeunes sur le rôle que joue la propriété intellectuelle dans la promotion de l’innovation et de la créativité.

« Propriété intellectuelle et emploi des jeunes » tel est le thème choisi pour célébrer cette 18ème Journée Africaine de la Technologie et de la Propriété Intellectuelle.

Le choix de ce thème s’explique par le lien fort entre la Propriété Intellectuelle et la création d’emploi.

En effet, de nombreuses études ont démontré que les jeunes sont de plus en plus impliqués dans les actifs de propriété intellectuelle. Ces actifs sont à l’origine de la création de nombreuses entreprises de production, d’exportation, de distribution et contribuent à la croissance économique des Etats, à la création des richesses et d’emplois. C’est ce qui est observé dans la plupart des pays développés et émergents.

La population de notre pays est constituée en grande partie par des jeunes capables de créer, d’innover et d’utiliser le système de la Propriété Intellectuelle pour créer des emplois.

Le Gouvernement a fait de la création d’emploi pour les jeunes, une priorité et encourage toute initiative allant dans le sens de l’utilisation de la Propriété Intellectuelle, à l’instar des nouveaux capitaines d’industries de la « Silicon Valley » qui ont bâti leurs entreprises autours des actifs de la propriété industrielle.

Le système de la propriété intellectuelle et les innovations technologiques, en favorisant la création d’entreprise et en dynamisant l’économie, restent créateurs d’emplois pour nos jeunes diplômés.

De plus en plus, les jeunes de notre pays créent des produits ou des procédés. Leurs innovations prennent de multiples formes, de la plus simple à la plus complexe avec pour objectif final, l’amélioration du quotidien et la contribution au développement technologique et économique de notre pays

C’est en vue de toutes ces finalités que l’OAPI organisera du 17 au 21 avril 2018, à Cotonou, au Bénin, la 7ème édition du Salon Africain de l’Invention et de l’Innovation Technologique (SAIIT). En plus des appuis fournis par l’OAPI dans le cadre de la participation de notre pays à ce grand évènement, mon département s’investit afin de susciter d’autres initiatives visant une meilleure représentativité des centres de recherche, des chercheurs et des inventeurs de notre pays à ce salon.

J’encourage donc tous les organismes nationaux et internationaux chargés de la promotion ou du financement des inventions et des innovations technologiques, à apporter leur concours aux jeunes inventeurs afin de donner une impulsion nouvelle à notre volonté commune de rendre notre économie

Compétitive, créatrice de richesses et d’emplois pour la jeune génération et de faire de nos entreprises, des acteurs majeurs du commerce international.

Vive l’Organisation Africaine de la Propriété Intellectuelle,

Vive l’Union Africaine,

Vive la coopération Internationale.

Je vous remercie de votre attention.

 

Soyez le premier à commenter sur "18ème Journée Africaine de la Technologie et de la Propriété Intellectuelle: Message du ministre du commerce, de l’industrie et de l’artisanat"

Laissez un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.


*

un × un =