18ème Conférence des chefs d’État et de gouvernement du CILSS : Les grands chantiers du nouveau Président en exercice

Des grandes décisions ont été annoncées lors de la clôture de la 18ème Conférence des chefs d’État et de gouvernement du Comité permanent Inter-États de lutte contre la Sécheresse au Sahel (CILSS) intervenue le mercredi 7 février 2018 à Niamey.

Cette 18ème Conférence a donné lieu à des concertations et des discussions soutenues en vue de renforcer la coopération au sein du CILSS dans les domaines essentiels de la lutte contre la sécheresse et la désertification, le renforcement de la résilience de la population et d’une manière générale, la lutte contre l’insécurité alimentaire et la pauvreté, a déclaré le Président Roch Marc Christian KABORE. En ce sens, les résultats obtenus permettront d’accélérer le processus de réalisations des différents programmes. Dans cette optique, le nouveau Président en exercice du CILSS, après avoir remercié ses pairs pour la marque de confiance placée en sa personne et qui honore le Burkina a indiqué que les « défis sont aujourd’hui d’ordre sécuritaire, alimentaire, démographique et climatique et commandent des décisions hardies de la part des chefs d’État, notamment des réformes appropriées ».

C’est dans ce sens que la Conférence des chefs d’État et de gouvernement a instruit le Secrétariat exécutif à conduire des réformes sous la supervision du Ministre coordinateur et cela sur la base des recommandations de l’audit dont les conclusions sont disponibles. Aussi, le nouveau Président en exercice a-t-il annoncé les priorités de son mandat sous forme de « feuille de route »: le Président Roch Marc Christian KABORE a déclaré qu’il mettra l’accent sur la mutualisation des actions et le renforcement de la synergie entre les organisations inter gouvernementales similaires, la lutte contre les phénomènes d’ensablement des principaux cours d’eau de l’espace CILSS, la promotion des énergies renouvelables, en particulier l’énergie solaire, la réforme du CILSS pour plus d’efficience et pour des résultats probants au bénéfice des populations moyennes, la transformation des systèmes agro sylvo pastoraux en vue de créer des emplois pour les jeunes et l’autonomisation des femmes, le renforcement de la visibilité du CILSS à travers la communication et le dialogue accru avec les partenaires au développement et les États.

Pour l’atteinte de tous ces objectifs, le Président en exercice du CILSS a invité les États membres et les Partenaires techniques et financiers à le soutenir et à l’accompagner dans cette œuvre. Cependant, reconnaît-il, « le succès des réformes que nous devrons engager dépendent de nous-mêmes. Il nous faut ici et maintenant prendre l’engagement de payer toutes nos cotisations qui sont en retard et permettre à notre organisation de poursuivre sa route vers la bonne gouvernance et vers une meilleure gestion des préoccupations de nos différentes populations ». Le Président en exercice du CILSS a enfin annoncé l’adhésion d’un pays comme nouveau membre de l’institution : le Soudan, un pays qui partage les mêmes préoccupations climatiques que les pays du Sahel.

Soyez le premier à commenter sur "18ème Conférence des chefs d’État et de gouvernement du CILSS : Les grands chantiers du nouveau Président en exercice"

Laissez un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.


*

10 + 13 =