CAF : Le Malgache Ahmad Ahmad détrône Issa Hayatou

 

A la surprise générale, l’outsider a mis fin au règne du Camerounais Issa Hayatou, qui a présidé la Confédération africaine de football durant presque trente ans.

Le Malgache Ahmad Ahmad a été élu, jeudi 16 mars, à la surprise générale, président de la Confédération africaine de football (CAF) lors d’une élection l’opposant au Camerounais Issa Hayatou, qui dirigeait l’organisation depuis 1988.

A l’annonce des résultats officiels, les poings victorieux se sont levés et une clameur a éclaté dans la salle rassemblant les représentants des fédérations africaines votantes : 34 voix pour M. Ahmad, contre 20 pour M. Hayatou.

Relativement méconnu par rapport à son adversaire, M. Ahmad, 57 ans, a déjoué la plupart des pronostics en obtenant un mandat de quatre ans à la tête de la CAF. M. Hayatou, 70 ans, dernier dignitaire du foot mondial épargné par les affaires qui ont emporté Josep « Sepp » Blatter et Michel Platini, en était le favori.

« Si je pensais que je ne pouvais pas y arriver, je ne me serais pas présenté », a déclaré à la presse M. Ahmad, dès après le vote, alors que son rival était escorté vers la sortie de l’auditorium, refusant de s’adresser aux journalistes. Le vice-président de la puissante fédération ghanéenne, George Afriyie, a assuré que « son excellence Issa Hayatou a fait beaucoup pour le football africain », mais « il était temps pour lui de se retirer ».

Hayatou avait évoqué jeudi matin « une expérience et une sagesse inégalées »tandis que M. Ahmad, ancien joueur, entraîneur et ministre de la pêche de son pays, avait mené campagne en promettant « une transparence dans la gestion » de la CAF et la fin des « pratiques obsolètes ».

 

Soyez le premier à commenter sur "CAF : Le Malgache Ahmad Ahmad détrône Issa Hayatou"

Laissez un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.


*