Affaire Madi Ouedraogo et 28 autres personnes: Témoignage à charge contre le Général ZIDA

Le principal accusé dans l’affaire attaque de la Maison d’arrêt et de correction des armées est passé à la barre ce mardi 10 janvier 2017. Madi Ouedraogo, puisque c’est de lui qu’il s’agit, ne reconnait pas les griefs qui lui sont reprochés.

« Monsieur le président, avant ce procès, j’ai entendu dire que la population veut la vérité. Permettez-moi alors de vous dire la vérité. Monsieur le président  nous n’avons jamais tenu une réunion pour libérer qui que ce soit. Nous avons tenu notre réunion pour trouver une solution pour retrouver nos effets que nous avions perdus suite la dissolution de notre corps. »

En effet, Madi à l’instar d’autres de ses frères d’armes,  dit avoir perdu une bonne fortune suite au bombardement du camps Naaba Koom 2. Au total, le Caporal dit avoir perdu 4 bœufs, deux réfrigérateurs, 5 béliers du Niger, sa moto de 825 000 CFA. Et à la suite de plusieurs démarches auprès de la hiérarchie, celle-ci  leur a fait comprendre que cette perte est sans suite.

C’est alors que Ladji par le biais de ZALE l’a fait savoir qu’il pourrait les aider à avoir ces biens perdus parce qu’il avait des liens avec le Gle Zagré et le chef d’état-major de la gendarmerie. C’est alors qu’ils ont décidé de se réunir afin de profiter de l’opportunité que leur offre Ladji.

Il affirme par ailleurs que l’idée d’attaquer la MACA a été introduite par un certain Ido Claude qui aurait participé à la rencontre mais qui n’est cité dans aucun PV. Pour Madi c’est ce dernier accompagné de deux autres qui l’ont envoyé un papier sur lequel était inscrite la proposition des opérations à mener pour la libération du Général Diendiéré. Il lui a été demandé de lire en guise de proposition aux autres éléments. Une situation selon Madi aurait énervé les présents à la réunion à son domicile et a mis fin à la rencontre. C’est lors de cette lecture que Madi a été enregistré.

Madi dans le collimateur du Général Zida.

Dans son témoignage, il a laissé entendre que le Général Yacouba ZIDA lui aurait proposé la somme de 60 millions et une villa si toutefois il acceptait monter des éléments de l’Ex-RSP pour assassiner Salifou Diallo, les Généraux Djibril Bassolé et Gilbert Diendéré. Toute chose que Madi dit avoir refusé malgré une proposition de le nommer officier. Le caporal dit avoir rendu compte à la hiérarchie. Il poursuit en disant que le Général Zida avait effectivement monté un commando qu’il aurait participé à arrêter à quelques 500 mettre de Salifou Diallo. Le plan de Zida c’était de faire un coup d’Etat à la transition pour dit-il, faire une révolution pour mettre la jeunesse à la direction du pays ajoute-il. Alors pour Madi, tout ce cirque serait un coup monté contre lui parce ce qu’il aurait empêché le rêve de plusieurs officiers.

Soyez le premier à commenter sur "Affaire Madi Ouedraogo et 28 autres personnes: Témoignage à charge contre le Général ZIDA"

Laissez un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.


*