Pub Evénéments

WILL.COM SARL communément appelé WILL TELECOM est une société burkinabé spécialisée dans la vente et (...) suite...
PUB PROMOTION

[
Logiciels piratés : bénéficiez d’une offre exceptionnelle de régulation]

EZIF Ouaga


L’établissement Zoungrana Issa et Frères EZIF est un établissement spécialisé dans la vente de motos (...) suite...
évènement


Institut de Formation Colbert Année académique 2011/2012 Brevet de Technicien Supérieur Diplôme (...) suite...

Photo de la semaine


voici ce qui reste de l’avion air Algerie après le crash. suite...
Nos dossiers

_ « Les chretiens voient en moi l’exemple de Jésus » dixit Cheikh KALIL KANOUTE

_ ACCUSEE DE MEUTRE AKISSI DELTA S’EST EXPLIQUEE SUR...

CLIMAT NAUSEABONDE AU MINISTERE DE L’ECONOMIE ET DES FINANCES

Un camion de vidange endommage les dalles d’un caniveau

_ AG de la Caisse Baitoul Maal : Défi de la mobilisation de l’épargne

AFFAIRE DU JUGE SALIFOU NEBIE : « S’ils nous refusent cette fois la Place de la Nation …

 

Les éditions Faso Actu, votre quotidien en ligne sur le www.faso-actu.net est à l’Immeuble BOA koulouba 2é étage ; avenue Président Sangoule Lamizana. Bureau : 00226 50 50 91 92/ cel : 00226 70 01 34 94/ Ouagadougou BF/ fasoactu yahoo.fr/ e-mail : info faso-actu.net


TIAO FACE A LA PRESSE : « l’affaire GUIRO », le cas ADF/RDA et le nombre de ministères au cœur des échanges

Ce jeudi 10 Janvier 2013, Beyon Luc Adolphe TIAO a tenu sa première conférence de presse après la formation de son gouvernement III à la primature. La motivation qui a guidé la formation de ce gouvernement était le point central de ces échanges. Mais aussi, il a répondu à d’autres préoccupations des journalistes portant sur des sujets divers.

« La philosophie qui a motivé la formation de ce gouvernement s’inscrit dans la tradition que le chef de l’Etat a toujours prôné. A savoir, l’ouverture à toute les forces sociales et politiques qui peuvent composer dans la mise en œuvre de son projet de société » Voilà ce qu’a laissé entendre Adolphe TIAO d’entrer de jeu. Lui qui était à son premier face à face avec la presse depuis sa nomination dit avoir mis en place une équipe d’action dont le principal objectif est la réalisation du programme quinquennal 2010-2015 « construire, ensemble, un Burkina émergent ». Cette équipe de combat doit donc exécuter les orientations du chef de l’Etat qui sont : consolider les fondamentaux de notre économie, stimuler la croissance, accroitre les indicateurs pour le bien être des Burkinabè. S’agissant du nombre élevé de ministres dans le gouvernement, il le justifie par un souci d’efficacité car certains ministères sont trop grands pour être géré par un seul ministre. L’absence de l’ADF-RDA s’explique par un manque de temps qui n’a pas permis d’achever les discussions qui portaient sur le nombre de portefeuilles et sur les positionnements. Malgré tout, il ne laisse pas entrevoir un remaniement immédiat. Le temps, il en a été question pour ce qui concerne le nombre des femmes dans le gouvernement. Pour lui, dans le temps imparti, il ne pouvait pas trouver assez de femmes compétentes immédiatement. Concernant le ministère de la défense, il salue le fait que ce soit son excellence Blaise COMPAORE qui est à sa charge, car mieux, avec lui, il y a eu des innovations et les casernes sont tranquilles. L’entré au gouvernement de nouveaux partis politiques répond tout simplement à l’ouverture dont prône le chef de l’Etat. Les échanges ont porté également sur des sujets divers au nombre desquels on peut retenir « l’affaire GUIRO » dont l’intéressé est aujourd’hui conseiller municipal à Namissiguima. A ce sujet, il avoue avoir joué son rôle et il est à la justice de continuer le reste. Sur le terrain de l’université de Ouagadougou, il reconnait ne pas savoir dans quelle année académique on est et promet une rencontre très prochainement avec les étudiants muni des propositions sous la main. Quant aux problèmes de logement, il annonce que bientôt des états généraux seront organisés pour trouver des solutions à cette question et ajoute que des instructions ont été données pour rédiger des textes régissant la fixation des prix des loyers. Dans le domaine de la santé, il souligne que l’ordre a été donné au ministre de rendre prioritaire les discussions avec le syndicat afin de trouver des solutions rapidement et bientôt des études seront menées pour la fermeture de Yalgadogo afin de le réaménager ou le reconstruire.
Après ces échanges avec la presse, il a présenté ses voeux de santé, de paix et de réussite pour cette année 2013 aux agents de la primature et a félicité ceux qui ont eu des distinctions au cours de l’année écoulée et ce après qu’ils lui ont présenté les leurs. C’était au cours d’une cérémonie organisée en marge de cette conférence de presse.



Adams ZONGO


Publicité

Forum
samedi 13 septembre 2014
Par Benaocyn

Monsieur Nama, ne vous en faites pas. Beaucoup de burkinabé vous comprennent et vous (...) suite...
Newsletter
Adresse email :  
Inscription
Désinscription

centre culturel islamique AEEMB


Citation de la semaine

« Si nous sommes maitres des mots que nous n’avons pas prononces,nous devenons esclaves de ceux que nous avons laisse echapper. »
Winston CHURCHILL

Retro actu du mois

BISSA GOLD : LE COUP DE MAITRE DANS LE SOCIAL lire la suite



L’agence Baitoul Maal de Ziniaré est fonctionnelle
lire la suite

ZOOM SUR

Madame TRAORE Alima Déborah, Médiateur du Faso depuis 2011

Madame TRAORE est juriste, diplômée de Droit public de l’Université d’Orléans en
France où elle a étudié le droit public appliqué à la gestion des collectivités locales,
aux rapports entre l’Administration publique et les administrés.
Elle est également lire la suite

Copyright Faso Actu