dimanche 23 novembre 2014

Les éditions Faso Actu, votre quotidien en ligne sur le www.faso-actu.net est à l’Immeuble BOA koulouba 2é étage ; avenue Président Sangoule Lamizana. Bureau : 00226 50 50 91 92/ cel : 00226 70 01 34 94/ Ouagadougou BF/ fasoactu@yahoo.fr/ e-mail : info@faso-actu.net



 

  Installation du maire de Ouahigouya Gilbert Noël Ouédraogo appelle à l’union des filles et fils du yatenga

lundi 22 avril 2013

Le maire de la commune de Ouahigouya, Gilbert Noël Ouédraogo, a été installé dans ses fonctions, le samedi 20 avril 2013, au cour d’une cérémonie solennelle qui a regroupé plusieurs invités. Le bourgmestre dit placer son mandat sous le quadruple signe de l’humilité, du rassemblement, de la cohésion sociale et de la paix.
Plébiscité par ses pairs le 11 mars dernier, Me Gilbert Noël Ouédraogo a reçu ses attributs de maire des mains du Haut commissaire de la province du Yatenga, Seydou Coulibaly, le 20 avril 2013. Pour l’occasion, une foule venue de divers horizons a pris d’assaut la place de la Nation de Ouahigouya pour être témoin de l’évènement. Des invités de toutes marques, des autorités politiques et religieuses, des collègues maires dont ceux de Mopti (Mali) et de Wa (Ghana), des présidents d’institutions, etc. ont tenu à faire le déplacement de Ouahigouya pour soutenir et encourager le nouvel édile et son conseil municipal. Mais avant, les représentants de la communauté musulmane, catholique et protestante ont, tour à tour, béni la nouvelle équipe afin qu’elle accomplisse sa mission dans la sérénité. Et le roi du Yatenga, Naba Kiiba, d’appeler les populations des quinze secteurs et les trente sept villages rattachés à Ouahigouya à faire bloc autour du conseil municipal pour ensemble bâtir la commune. Avant de féliciter son successeur, le maire sortant, Abdoulaye Sougouri, a tenu a rappeler que durant ses cinq ans passés à la tête de la commune, des acquis ont été réalisés et ce, avec l’aide de toutes les couches sociales. Cependant, il a regretté des difficultés qui ont ralenti certaines activités, notamment la crise de 2011. Après avoir reçu ses attributs de maire, notamment son écharpe et les clés de la commune, Me Gilbert Noël Ouédraogo, a d’abord rendu hommage aux douze maires qui l’ont précédé. Ensuite, il a dit vouloir placer son mandat sous le quadruple signe de l’humilité, du rassemblement, de la cohésion sociale et de la paix. Il a, de ce fait, tendu la main à tous les filles et fils du Yatenga car pour lui, la période électorale est passée avec son lot de déception et de succès mais au bout du compte, c’est la démocratie qui a triomphé. Le premier grand projet dont il dit rêver, est d’édifier une cité que l’on appellera « Ouahigouya 2025 » à l’image de Ouaga 2000. « Il s’agit d’une cité où tous les fils pourront avoir des terrains et où la diaspora pourra venir construire. Nous allons nous rapprocher du ministre de l’Habitat et de l’urbanisme pour étudier la faisabilité du projet », a expliqué le maire. Il a, en outre, avancé qu’il va s’attaquer à certains maux qui minent la ville parmi lesquels l’insalubrité. La santé, l’éducation, le renforcement de la coopération décentralisée, la promotion du logement en faveur des couches défavorisées, l’accès à l’eau potable, l’amélioration du capital foncier et écologique, etc. figurent en bonne place dans l’agenda du bourgmestre. Celui-ci dit mesurer l’immensité de la tâche, les risques aussi, mais il « considère que cette ville mérite qu’il se consacre à elle ». Le député-maire a également regretté le fait que « la commune ploie sous des dettes énormes », mais il compte sur le concours et l’aide de tous pour relever les défis. A l’entendre, tout est prioritaire à Ouahigouya. Pour cela, il a invité tous les acteurs à fédérer leurs énergies et à dépasser, autant que faire se peut, les considérations politiciennes qui bloquent tout élan de développement « Je ne suis pas le maire de l’ADF/RDA mais de tout le monde. Notre ambition est de développer Ouahigouya et son hinterland (…) J’assumerais mes fonctions dans la loyauté, l’équité et la justice à l’égard de chaque citoyen, quelle que soit sa conviction politique, philosophique ou religieuse », a prévenu Gilbert Noël Ouédraogo. De nombreux artistes musiciens ont égayé le public qui a bravé un soleil de plomb pendant près de 3 heures d’horloge.

Mady KABRE

Sidwaya

Publié par arzouma ouedraogo


Inscrivez-vous à la newsletter

Météo

Forum
vendredi 21 novembre 2014
Par Ka

Joséphine vous aviez fait vos preuves pour un Burkina qui veut avancer, et j’en suis sure que (...)
suite...

Faso Actu web-Tv
La fuite de Blaise COMPAORE du Burkina
6 novembre, par Faso Actu

DEZ ALTINO
15 octobre, par Faso Actu

Freeman tapily
8 octobre, par Faso Actu