Pub Evénéments

WILL.COM SARL communément appelé WILL TELECOM est une société burkinabé spécialisée dans la vente et (...) suite...
PUB PROMOTION

[
Logiciels piratés : bénéficiez d’une offre exceptionnelle de régulation]

EZIF Ouaga


L’établissement Zoungrana Issa et Frères EZIF est un établissement spécialisé dans la vente de motos (...) suite...
évènement


Institut de Formation Colbert Année académique 2011/2012 Brevet de Technicien Supérieur Diplôme (...) suite...

Photo de la semaine


Accident sur l’axe Atakpamé (Togo)-Cinkansé : 47 morts dont 15 burkinabè Un bus en provenance de (...) suite...
Nos dossiers

* Le Burkina Faso en 2012 : Que nous réserve la suite de l’année ?

* IFC : le CAMES n’a pas vocation de reconnaître une école

* Tertius Zongo aux étudiants : la réussite a un prix à payer

_ *SAGA MUSIQUE, SMARTY : Et enfin des mots sortirent de la bouche de la carpe.

* La mort tape à la porte d’Akissi delta va-t-elle ouvrir ?

* On ne verra plus Marie Laure

Presse Partenaire

 

Les éditions Faso Actu, votre quotidien en ligne sur le www.faso-actu.net est à l’Immeuble BOA koulouba 2é étage ; avenue Président Sangoule Lamizana. Bureau : 00226 50 50 91 92/ cel : 00226 70 01 34 94/ Ouagadougou BF/ fasoactu yahoo.fr/ e-mail : info faso-actu.net


Culture : 5e édition du festival watinoma ’’lune du sahel’’ à la hauteur des attentes

Ce vendredi 28 décembre 2012, le festival watinonma lune du sahel a ouvert ses portes à Koubri pour sa cinquième édition avec pour thème « tradition et modernité ». Marché artisanal, art de la rue et spectacles de musique, danse et théâtre sont les activités de ce festival qui a duré trois jours.

Les 28,29 et 30 décembre, la population de Koubri et d’autres visiteurs venus d’ailleurs vivaient au rythme du festival watinoma lune du sahel. Organisé par watinoma,une association culturelle œuvrant pour le développement culturel du Burkina ,ce festival vise à réveiller l’esprit culturel et artistique des enfants de la dite localité. Selon son président monsieur Hado IMA, « on veut faire grandir les enfants de koubri dans leur propre culture en leur faisant prendre conscience de sa richesse parce ce que nos enfants naissent avec le savoir culturel entre les mains. » chaque peuple étant responsable de l’avancé ou non de ce savoir culturel, il leur appartient de l’entretenir par ces genres de manifestations. « Chaque peuple nait avec son savoir culturel et artistique et il lui appartient de le développer et de faire chemin avec. »confirme monsieur IMA. En effet, dans le programme des activités, un atelier d’animation pour enfants leur est dédié tous les jours à partir de 16h. Le thème de cette cinquième édition est « tradition et modernité », deux termes peu contradictoires mais pas aux yeux des organisateurs qui pensent que la tradition et la modernité doivent marcher ensembles. Pour monsieur IMA toujours, c’est partant d’un constat que la tradition est de plus en plus oubliée que ce thème a été retenu pour monter son importance. Il l’exprime en ces termes : « on a constaté que la tradition se perd. C’est pourquoi nous avons jugé important de l’intégrer dans la modernité afin de montrer qu’elle peut être aussi modernisée. La tradition est comme un peu le passé, un peu le présent et un peu le futur »
La cérémonie d’ouverture qui s’est déroulée en présence de monsieur le maire de la localité et bien d’autres autorités locales sans oublié la population sortie nombreux traduit l’intérêt et l’importance de l’évènement pour les habitants de Koubri qui auront durant ces trois jours un marché artisanal, des arts de la rue et surtout les spectacles de musique danse et théâtre. Il est à noter que pour cette édition l’invité spécial est SANA BOB qui n’est plus à présenter au public Burkinabè.
En rappel, watinoma est né en 1988 comme un groupe musical avant de devenir une association culturelle oeuvrant pour le développement cultuel du Burkina Faso en 1989.Elle a commencé ces tournés internationales en 1991 et travaille aujourd’hui en collaboration avec d’autres associations Européenne.

Adams ZONGO


Publicité

Forum
samedi 12 juillet 2014
Par société univers

une société de la place recherche 50 vendeuses avoir le CEP ou le BEPC savoir lire et écrire être (...) suite...
Newsletter
Adresse email :  
Inscription
Désinscription

centre culturel islamique AEEMB


Citation de la semaine

La colère est comme un feu qui couve. Quiconque la retient l’éteint, et quiconque la lâche se brûle en premier

Retro actu du mois

BISSA GOLD : LE COUP DE MAITRE DANS LE SOCIAL lire la suite



L’agence Baitoul Maal de Ziniaré est fonctionnelle
lire la suite

ZOOM SUR

Madame TRAORE Alima Déborah, Médiateur du Faso depuis 2011

Madame TRAORE est juriste, diplômée de Droit public de l’Université d’Orléans en
France où elle a étudié le droit public appliqué à la gestion des collectivités locales,
aux rapports entre l’Administration publique et les administrés.
Elle est également lire la suite

Copyright Faso Actu